En France, deux journalistes agressées à l'acide lors d'une manifestation de lycéens

© SputnikMobilisation des lycéens contre la réforme du Bac à Paris
Mobilisation des lycéens contre la réforme du Bac à Paris - Sputnik Afrique
S'abonnerTelegram
Alors qu'elles allaient à la rencontre de lycéens qui manifestaient à Wingles, dans le Pas-de-Calais, deux journalistes ont été prises à partie par un groupe d'individus qui leur ont jeté des œufs avant de les attaquer avec une bouteille d'acide, selon La Voix du Nord.

Une bouteille d'acide a été lancée contre deux journalistes venues ce vendredi matin couvrir une manifestation de lycéens à Wingles, dans le Pas-de-Calais. La bouteille a explosé tout près des deux femmes qui ont heureusement réussi à l'éviter, a indiqué La Voix du Nord.

Gilets jaunes le 1 décembre 2018 à Paris - Sputnik Afrique
Gilets jaunes: Moscou demande à Paris d'assurer la sécurité des journalistes
La journaliste et sa consœur ont été prises à partie par un groupe d'individus qui leur a jeté des œufs. Angèle Bayeul leur aurait alors demandé «de faire preuve d'un peu de respect» tout en jugeant utile de s'éloigner.

L'un «des agitateurs a lancé dans leur direction une bouteille contenant notamment de l'acide, qu'elles ont heureusement réussi à éviter avant qu'elle n'explose à quelques centimètres d'elles», relate le journal.

Les deux journalistes ont évité de justesse le projectile, mais La Voix du Nord estime la situation «intolérable» et constate «une très forte dégradation de nos rapports avec, heureusement, ce qui n'est qu'une infime partie des manifestants».

Angèle Bayeul a elle aussi tenu à préciser que c'était «un acte d'une minorité de manifestants».

«Les journalistes régionaux et les correspondants vont chaque jour au contact de la population. Cette proximité nous permet d'aller au plus près de la réalité», indique encore le journal.

Il rappelle que «nous sommes encore là quand il y a des bonnes nouvelles: l'implantation d'une nouvelle entreprise, une rénovation urbaine, un regain d'activité».

«Nos 310 journalistes continueront à exercer leur métier avec sang-froid et équilibre», ajoute La Voix du Nord.

Selon Angèle Bayeul, la situation devant le lycée Voltaire à Wingles était «très tendue» vendredi matin.

Des dizaines de lycées sont bloqués depuis plusieurs jours dans différentes villes françaises dans le cadre de la mobilisation des syndicats lycéens qui protestent contre les réformes de l'Éducation nationale, notamment contre Parcours Sup, la sélection à l'entrée à l'université et la réforme du baccalauréat.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала