Grâce à cette technologie russe, l’aluminium pourrait remplacer le titane dans les avions

© Sputnik . Boris Babanov / Accéder à la base multimédiaUn avion (image d'illustration)
Un avion (image d'illustration) - Sputnik Afrique
S'abonnerTelegram
Les chercheurs de l’université de recherches technologiques MISiS de Moscou ont développé une technologie d’impression 3D de l’aluminium qui rend les articles deux fois plus solides par rapport à ceux qui ont été produits avec l’utilisation des technologies existantes, selon la revue Sustainable Materials and Technologies.

La technologie d'impression 3D d'articles en aluminium mise au point à l'université de recherches technologiques MISiS permet de doubler la solidité des produits par rapport à ceux fabriqués avec l'utilisation des technologies actuelles, a annoncé la revue Sustainable Materials and Technologies.

«Nous avons développé une technologie permettant de rendre plus solides les composites à matrice en aluminium obtenus par l'impression 3D grâce à l'utilisation des précurseurs innovants issus de la combustion de l'aluminium en poudre. Les produits de combustion (les azotures d'aluminium et les alumines) possèdent une surface préparée d'une manière spécifique au frittage. Les propriétés de cette surface permettent aux particules de s'attacher solidement à la matrice en aluminium, ce qui multiplie par deux la solidité des composites», a détaillé le chef du groupe de recherche Alexandre Gromov, cité par la revue.

Boeing - Sputnik Afrique
Boeing et Airbus dépendent de livraisons de titane russe
Selon les chercheurs, les précurseurs qu'ils ont développés pourraient être utilisés dans la construction aérospatiale, pour laquelle le titane est actuellement optimal. Cependant, le titane, qui présente des dangers d'incendie et d'explosion, ne convient pas pour l'impression 3D.

Par contre, l'aluminium est parfaitement adapté pour l'impression 3D, ce qui permet de rendre moins cher la fabrication d'articles de forme complexe. Les chercheurs affirment que la nouvelle technologie permettra de rendre les pièces «imprimées» en aluminium aussi solides que celles en titane, et ainsi d'empiéter sur les positions de ce dernier dans l'industrie aérospatiale. 

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала