Un représentant de Pyongyang arrive à New-York pour préparer le sommet entre Kim et Trump

© Sputnik . Aleksey Filippov / Accéder à la base multimédiaNew-York
New-York - Sputnik Afrique
S'abonnerTelegram
Le vice-Président du comité central Parti du travail de Corée, Kim Yong-chol, est arrivé à New York pour y discuter avec le chef de la diplomatie américaine, Mike Pompeo, des détails du sommet entre Kim Jong-un et Donald Trump.

FILE - In this May 11, 2018, file photo, a news vendor counts her money near a stack of newspapers with a photo of U.S. President Donald Trump, right, and North Korea's leader Kim Jong Un on its front page in Singapore. - Sputnik Afrique
Comment «Trump» et «Kim» répètent leur sommet du 12 juin dans une chambre d’hôtel (vidéo)
Kim Yong-chol, un des vice-Présidents du comité central Parti du travail de Corée, est arrivé le 30 mai à New York pour y préparer le sommet entre Washington et Pyongyang, indique l'agence Yonhap.

Il doit s'entretenir avec le secrétaire d'État, Mike Pompeo, pour discuter des détails de la rencontre planifiée entre Kim Jong-un et Donald Trump. Selon l'agence, Kim Yong-chol est le représentant nord-coréen le plus important à avoir visité les États-Unis depuis 2000.

Le 27 mai, une délégation américaine menée par l'ancien ambassadeur des États-Unis en Corée du Sud, Sung Kim, actuellement en poste aux Philippines, s'est rendue à Pyongyang également pour négocier les conditions de la rencontre possible entre le chef d'État américain et le dirigeant nord-coréen.

President Donald Trump, left, in Dallas and North Korean leader Kim Jong Un in Pyongyang - Sputnik Afrique
La rencontre Trump-Kim toujours en jeu, mais des émissaires US sont déjà en Corée du Nord
Cet échange de visites intervient en dépit de la récente déclaration faite par M.Trump. Le jeudi 24 mai, dans une lettre adressée à Kim Jong-un, Donald Trump lui a annoncé son refus de le rencontrer le 12 juin à Singapour et lui a demandé de le rappeler ou de lui écrire s'il était prêt à «changer d'avis concernant ce sommet particulièrement important».

Plus tard, le chef de la Maison-Blanche a exprimé ses regrets concernant l'annulation de ce sommet tout en espérant pouvoir rencontrer son homologue nord-coréen dans l'avenir.

La Corée du Nord a annoncé de son côté qu'elle restait ouverte à une telle réunion.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала