Le Président libanais tire les conclusions de la crise politique qui a secoué Beyrouth

S'abonnerTelegram
Après avoir annoncé le règlement de la crise engendrée par la démission surprise du Premier ministre Saad Hariri, le Président libanais estime que la situation ne se répètera pas.

Le Président libanais Michel Aoun estime que les forces qui ont précédemment provoqué la crise politique dans le pays suite à l'annonce de la démission du Premier ministre Saad Hariri ne recommenceront plus.

«Je suis persuadé [que la crise a été surmontée], car il n'y a pas de désaccords sur le règlement de la crise parmi les Libanais… Je ne pense pas que ceux qui ont déclenché cette crise la répèteront», a déclaré Michel Aoun dans une interview accordée à RT, dont un extrait a été diffusé samedi.

El retrato de Saad Hariri, ex primer ministro del Líbano, en la calle de Beirut - Sputnik Afrique
Le Président libanais prend position quant au destin de Saad Hariri
Saad Hariri, qui avait annoncé sa démission le 4 novembre dernier depuis l'Arabie saoudite en dénonçant le rôle déstabilisateur de l'Iran et du Hezbollah libanais, a accepté de «suspendre» sa décision après son retour à Beyrouth. Il a conditionné son maintien aux affaires au respect du principe de «distanciation» vis-à-vis des conflits régionaux.

Michel Aoun a annoncé le 29 novembre que la crise politique ouverte par la démission inattendue de Hariri était close, ce dernier ayant finalement accepté de conserver son poste.

«Nous venons de terminer les discussions avec toutes les forces politiques, au sein et à l'extérieur du gouvernement. Il y a un large accord», a-t-il déclaré au quotidien italien La Stampa.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала