La Russie adopte des sanctions contre la Corée du Nord

© Sputnik . Ilya PitalevPyongyang
Pyongyang - Sputnik Afrique
S'abonnerTelegram
Le Président Poutine a signé un décret sur l’adoption de restrictions supplémentaires à l’égard de la Corée du Nord en réaction aux essais nucléaires et balistiques de Pyongyang.

La Russie adopte des sanctions contre la Corée du Nord conformément à la résolution 2321 du Conseil de sécurité de l’Onu en date du 30 novembre 2016, lit-on dans un nouveau décret du Président russe Vladimir Poutine publié sur le site des informations juridiques officielles russes.

Moskiewski Kreml. - Sputnik Afrique
Moscou suspend la coopération scientifique et technique avec Pyongyang
Le décret apporte des précisions aux mesures adoptées en 2007 contre la Corée du Nord qui poursuit ses tirs de missiles et ses essais nucléaires malgré les résolutions du Conseil de sécurité de l’Onu.

Le texte de 40 pages compte une liste de 11 citoyens et 10 organismes nord-coréens liés au programme nucléaire de Pyongyang qui font l’objet de restrictions, ainsi qu’une liste des matériaux, technologies et produits interdits à l’exportation vers la Corée du Nord.

Aux termes de la résolution 2321, il est interdit d’importer du cuivre, de l’argent, du nickel et du zinc en provenance de Corée du Nord. Les banques ont 90 jours pour fermer leurs représentations dans ce pays. Les organisations et les personnes physiques ne peuvent plus commercer avec la Corée du Nord par les voies publiques ou privées.

La Russie suspend en outre sa coopération scientifique et technique avec les organisations et les personnes représentant la Corée du Nord, à l’exception des échanges médicaux. Le décret élargit la liste des métiers qui ne peuvent pas être enseignés aux étudiants nord-coréens en Russie.

Les habitants de Pyongyang réunis pour les festivités à l'occasion d'un test réussi d'une bombe H - Sputnik Afrique
Le Conseil de sécurité de l'Onu adopte de nouvelles sanctions contre la Corée du Nord
La présidente du Conseil de la Fédération (chambre haute du parlement russe) Valentina Matvienko avait précédemment déclaré que la Russie condamnait le développement du programme nucléaire par la Corée du Nord et appelait la communauté internationale à respecter les résolutions du Conseil de sécurité de l’Onu.

Le 3 septembre dernier, la Corée du Nord a annoncé avoir testé une ogive à hydrogène destinée à équiper des missiles balistiques intercontinentaux. Selon les militaires japonais et sud-coréens, la puissance de la bombe H de Pyongyang a été de 160 kilotonnes, soit 10 fois plus que celle des bombes atomiques larguées sur Hiroshima et Nagasaki en 1945. C’était le sixième essai nucléaire effectué par Pyongyang. Fin août, la Corée du Nord a testé un missile balistique qui a survolé le territoire du Japon.

Dans ce contexte, le Conseil de sécurité de l’Onu a adopté à l’unanimité une nouvelle résolution sur la Corée du Nord, limitant considérablement le potentiel d’exportation et d’importation nord-coréen. La résolution 2375 crée le plus dur régime de sanctions jamais imposé par l’Onu au XXIe siècle.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала