Le Conseil de sécurité de l'Onu adopte de nouvelles sanctions contre la Corée du Nord

© AP Photo / Jon Chol JinLes habitants de Pyongyang réunis pour les festivités à l'occasion d'un test réussi d'une bombe H
Les habitants de Pyongyang réunis pour les festivités à l'occasion d'un test réussi d'une bombe H - Sputnik Afrique
S'abonnerTelegram
Le Conseil de sécurité des Nations unies a adopté lundi à l'unanimité de nouvelles sanctions contre la Corée du Nord en réaction au sixième essai nucléaire mené le 3 septembre dernier.

La résolution prévoit une suspension des exportations textiles de la Corée du Nord et impose un plafond aux importations de pétrole brut à destination du pays.

Vladimir Poutine et Angela Merkel - Sputnik Afrique
Poutine et Merkel sur la crise coréenne: «Grave menace pour la paix et la sécurité»
Le texte représente la neuvième résolution adoptée à l'unanimité par les quinze membres du Conseil de sécurité depuis 2006, en réaction au programme nucléaire et balistique de la Corée du Nord.

Les exportations de produits textiles représentaient en 2016 le deuxième secteur d'exportation de l'économie de la RPDC, derrière le charbon et les minerais, pour un total de 752 millions de dollars, principalement à destination de la Chine (80%).

Le texte impose une interdiction des exportations vers la République populaire démocratique de Corée de condensats de gaz et de gaz naturel liquéfié, plafonne à deux millions de barils par an les importations de pétrole raffiné et limite à leurs niveaux actuels les importations de pétrole brut.

Précédant l'adoption du texte, la Corée du Nord avait exprimé haut et fort son opposition aux nouvelles mesures

Вид Пхеньяна - Sputnik Afrique
Poutine: l'hystérie militaire autour de Pyongyang lourde d'une catastrophe planétaire
Dans un communiqué reproduit par l'agence de presse officielle KCNA, le ministère des Affaires étrangères avertit que si Washington «met en place cette "résolution" illégale sur un durcissement des sanctions, la Corée du Nord fera en sorte d'être absolument sûre que les États-Unis en paieront le prix».

Le président russe Vladimir Poutine a jugé début septembre «inutile et inefficace» le recours à de nouvelles sanctions contre Pyongyang, estimant que «s'engager dans une hystérie militaire» autour de la Corée du Nord «peut mener à une catastrophe planétaire».

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала