Moscou obtiendra le retour des drapeaux retirés aux USA

© Sputnik . Valery Melnikov / Accéder à la base multimédiaministère des Affaires étrangères Maria Zakharova
ministère des Affaires étrangères Maria Zakharova - Sputnik Afrique
S'abonnerTelegram
La Russie a remis une note de protestation aux États-Unis après que ses drapeaux ont été retirés de ses missions diplomatiques et, d’après la porte-parole de la diplomatie russe, exigera que ce symbole d’État retrouve sa place et que ses biens lui soient restitués.

Le consulat russe de San-Francisco - Sputnik Afrique
Drapeaux retirés des missions diplomatiques à San-Francisco: l’ambassade russe proteste
La partie russe cherchera à obtenir le retour des drapeaux retirés de ses missions diplomatiques aux États-Unis, a déclaré à Sputnik la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères Maria Zakharova.

«Je suis plus que sûre que non seulement la question du retour du drapeau, mais aussi celle de la restitution des biens seront soulevées», a souligné la diplomate.

Une note de protestation a été remise

Mme Zakharova a en outre ajouté que suite à la situation qui s’était créée, Moscou a exprimé sa protestation à la partie américaine.

«Le chargé d’affaires des États-Unis en Russie par intérim a été convoqué et une note de protestation lui a été remise», a-t-elle expliqué.

Russlands Generalkonsulat in San Francisco - Sputnik Afrique
L’ambassadeur russe aux USA appelle à remettre à leur place les drapeaux retirés
Les autorités américaines ont retiré mercredi les drapeaux russes des bâtiments des missions diplomatiques russes à San Francisco ainsi que de la mission commerciale à Washington, saisis plus tôt en septembre. Moscou a qualifié cet acte d’«hostile» et d’«insultant» envers ce symbole d’État. En outre, la partie russe a promis des mesures symétriques.

Les relations diplomatiques entre Moscou et Washington sont entrées dans une nouvelle spirale de tensions fin août, lorsque les autorités américaines ont exigé de Moscou la fermeture de son Consulat général à San Francisco, ainsi que de ses deux représentations commerciales à Washington et à New York. Le ministère russe des Affaires étrangères a qualifié ces décisions de prises de contrôle hostiles. Le 2 septembre, des perquisitions se sont déroulées dans les deux missions en présence d'agents du FBI.

En décembre 2016, Barack Obama, alors Président des États-Unis, avait annoncé une série de mesures destinées à sanctionner Moscou pour son ingérence présumée dans l'élection présidentielle américaine, accusations catégoriquement rejetées par le Kremlin. Les États-Unis avaient alors expulsé 35 diplomates russes et fermé deux complexes résidentiels de la mission diplomatique russe à New York et dans l'État du Maryland, près de Washington.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала