L’aviation US patrouille à proximité de la frontière nord-coréenne

© AP Photo / Ahn Young-joonDes soldats sud-coréens à la frontière avec la Corée du Nord
Des soldats sud-coréens à la frontière avec la Corée du Nord - Sputnik Afrique
Un avion de l’armée américaine a survolé pendant plusieurs heures dimanche la zone de la ligne de démarcation entre les deux Corées se trouvant à une distance de 20 à 30 km de la frontière dans le ciel sud-coréen.

Selon les médias russes se référant à des sites occidentaux de suivi des vols, un DHC-7 de l'armée américaine (numéro d'immatriculation 89068) destiné à la reconnaissance à basse altitude a effectué pendant plusieurs heures un vol à une altitude de 4.200 m se trouvant dans l'espace aérien de la Corée du Sud, à une distance entre 20 et 30 km de la ligne de démarcation.

Corée du Nord - Sputnik Afrique
La Corée du Sud serait prête à «intervenir immédiatement» contre Pyongyang
Vendredi, un RC-135S Cobra Ball (61-2662) de l'US Air Force équipé de capteurs permettant de suivre les tirs et les vols de missiles balistiques a également effectué un long vol près de la Corée du Nord.

Ces derniers jours, des avions de reconnaissance américains transférés au Japon survolent pratiquement chaque jour la mer du Japon à proximité de la Corée du Nord, suite aux activités suspectes témoignant de la préparation éventuelle de nouveaux tirs de missiles par Pyongyang.

Les tensions autour des programmes nucléaire et balistique de la Corée du Nord ne cessent de s'aggraver ces derniers mois, alors que Pyongyang multiplie les tirs de missiles. Pyongyang a récemment déclaré avoir achevé les préparatifs d'une frappe contre l'île de Guam, située dans l'océan Pacifique et qui abrite la base aérienne américaine d'Andersen ainsi que la base navale d'Apra Harbor.

USS Ronald Reagan - Sputnik Afrique
Un groupe aéronaval US bientôt au large de la Corée du Nord
Les autorités américaines ont quant à elles répondu par une démonstration de force. Des bombardiers US ont survolé une partie de la côte orientale de la Corée du Nord pour montrer que Washington dispose «de nombreuses options militaires».

Par la suite, il a été signalé qu'à la mi-octobre un groupe aéronaval de la marine américaine conduit par le porte-avions USS Ronald Reagan participerait à des manœuvres conjointes américano-sud-coréennes au large de la côte est de la Corée du Nord.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала