Aux USA, on confirme que «l’ingérence russe» n’a pas eu d’influence sur la présidentielle

© AP Photo / Alex BrandonThe United States Capitol dome is to the left of the United States Senate, on Capitol Hill Wednesday, Feb. 27, 2013
The United States Capitol dome is to the left of the United States Senate, on Capitol Hill Wednesday, Feb. 27, 2013 - Sputnik Afrique
Le président du Comité du Sénat américain sur le renseignement, Richard Burr, a déclaré que, malgré les prétendues tentatives d'ingérence de la Russie dans l'élection présidentielle, le résultat du vote n'a pas été affecté.

Lors d'une conférence de presse sur l'état d'avancement de l'enquête sur la prétendue ingérence russe dans l'élection présidentielle américaine, Richard Burr, président du Comité sénatorial sur le renseignement, a déclaré que les résultats de la présidentielle américaine «n'avaient pas été affectés par l'ingérence russe».

Parallèlement, Mark Warner, représentant démocrate dans ce même comité, qui était également présent à cette conférence de presse, a déclaré que le but de la Russie était de «causer des ravages et de provoquer une scission dans notre pays».

des élections en Allemagne - Sputnik Afrique
Pourquoi les politiciens occidentaux cultivent le mythe de l'«ingérence électorale russe»

À son tour, Richard Berr a décrit les actions prétendument entreprises par la Russie en 2016 comme «un très large réseau de l'ingérence russe».

Le Congrès des États-Unis et le FBI mènent plusieurs enquêtes sur l'ingérence présumée de Moscou dans l'élection présidentielle remportée par Donald Trump. Les médias américains publient fréquemment des informations, citant des sources anonymes, sur des contacts de membres de l'équipe électorale de M.Trump avec des fonctionnaires et hommes d'affaires russes.

 

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала