Le règlement de la crise syrienne menacé par Israël et l'Arabie saoudite?

© Sputnik . Ilya Pitalev / Accéder à la base multimédiaDamas
Damas - Sputnik Afrique
S'abonnerTelegram
Selon Israel Shamir, journaliste russo-israélien, il est probable que certaines puissances n'acceptent pas les déclarations du ministère russe de la Défense selon lesquelles la guerre en Syrie «est de facto arrêtée».

Syrie - Sputnik Afrique
Qui retarde la fin de la guerre en Syrie et pourquoi?
Certaines forces extérieures, comme Israël et l'Arabie saoudite, pourraient «directement intervenir» dans le conflit syrien, estime Israel Shamir, journaliste et expert du Proche-Orient contacté par Sputnik.

«Il existe un danger que les forces extérieures n'acceptent pas la résolution du conflit syrien. Ces forces sont l'Arabie saoudite et Israël», a indiqué l'interlocuteur de l'agence.

Damas - Sputnik Afrique
La guerre civile en Syrie de facto arrêtée
Ainsi, les récentes déclarations du ministre russe de la Défense, Sergueï Choïgou, selon lesquelles la crise syrienne est «de facto terminée» pourraient s'avérer «un peu trop optimistes», estime le journaliste.

Selon lui, la Syrie, qui était autrefois un État puissant, a actuellement «sombré dans le chaos». Ainsi, l'Arabie saoudite et Israël redoutent que cela ne serve d'avantage Téhéran.

«C'est pourquoi ce conflit, considéré jusqu'à présent comme une guerre par procuration, risque d'être remplacé par une intervention directe d'Israël et de l'Arabie saoudite», souligne M.Shamir.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала