Directeur de la CIA vs WikiLeaks: seraient-ils finalement faits du même bois?

© Sputnik . Sergei Pyatakov / Accéder à la base multimédiaБрифинг официального представителя МИД России М. Захаровой
Брифинг официального представителя МИД России М. Захаровой - Sputnik Afrique
S'abonnerTelegram
La porte-parole de la diplomatie russe Maria Zakharova a répondu aux allégations du directeur de la CIA Mike Pompeo, qui a qualifié WikiLeaks et RT d’organisations «hostiles» lors d’un briefing avec des journalistes.

D'après Maria Zakharova, la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, bien que le directeur de la CIA Mike Pompeo ait porté le 13 avril des accusations à l'encontre de WikiLeaks, il avait lui-même partagé beaucoup de publications de cette organisation sur son compte Twitter.

« Bien que, selon la CIA, toutes ces ressources d'Internet et tous ces gens soient des traîtres, en travaillant pour d'autres pays, etc., lui-même (Pompeo, ndlr) a utilisé WikiLeaks avec succès », a précisé Mme. Zakharova.

L’équipe de Clinton liée au département d’Etat - Sputnik Afrique
Critiques de WikiLeaks: Assange rétorque sur un ton ironique au directeur de la CIA
Selon la porte-parole de la diplomatie russe, le 24 juillet 2016 M. Pompeo a partagé sur son compte Twitter une publication contenant un échange de messages électroniques du Parti démocrate américain diffusé par WikiLeaks.

Il s'agissait d'un témoignage prouvant que le Président des États-Unis Barak Obama et tout le parti avaient « favorisé » Hillary Clinton lors de la campagne présidentielle.

« Alors, soit ce sont des traîtres, y compris WikiLeaks, mais il faudrait vous y mettre aussi, étant donné que vous avez utilisé ces documents et, de plus, vous les avez cités pour soutenir vos versions. Soit il faut se dépatouiller. Mais comment faire si vous usez vous-mêmes de ces données? Vous aurez à faire un choix: ce sont des traîtres ou ce sont des gens qui travaillent pour la Russie, ou quoi d'autre encore? », a déclaré Mme. Zakharova.

Selon elle, la publication en question a été supprimée, mais sa copie est toujours disponible. Le fait que le directeur de la CIA ne soit pas au courant que des copies des publications puissent être sauvegardées après suppression des messages a beaucoup étonné Maria Zakharova.

« Même Boulgakov a écrit que les manuscrits ne brûlent pas, alors imaginez les tweets », a-t-elle conclu.

Pour rappel, Mike Pompeo, lors d'une déclaration le 13 avril à Washington, a qualifié WikiLeaks d'organisation « hostile ». Il a en outre accusé RT d'avoir « activement coopéré avec WikiLeaks » sans fournir aucune preuve d'une telle collaboration.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала