«Réunir les armées syrienne et irakienne» pour combattre le terrorisme

© Sputnik . Mikhail Voskresenskiy / Aller dans la banque de photosUn avion de l'armée syrienne non loin de Palmyre
Un avion de l'armée syrienne non loin de Palmyre - Sputnik Afrique
Damas compte resserrer ses liens avec l’armée irakienne dans la lutte contre Daech. Selon les experts militaires interrogés par Sputnik, les armées syrienne et irakienne doivent agir de concert pour chasser les terroristes de Syrie, mais aussi pour déjouer le projet des USA d’évincer la Russie de la région.

La Syrie et l'Irak doivent profiter de nouvelles occasions pour conjuguer les efforts de leurs forces armées et combattre les terroristes du groupe État islamique (Daech), ont déclaré à Sputnik des experts militaires syrien et irakien.

Mossoul - Sputnik Afrique
199 civils tués par la coalition américaine anti-Daech en Syrie et en Irak

« Il y a un besoin urgent de mener une lutte commune contre le terrorisme à la fois du côté syrien et du côté irakien […]. La Syrie et l'Irak ne pourront éradiquer le terrorisme s'ils agissent seuls […]. On peut vaincre le terrorisme en réunissant les forces armées irakiennes et syriennes. Cela permettra notamment de rétablir le contrôle total sur leur frontière commune. Si les services secrets des deux pays nouent des contacts et empêchent les terroristes de traverser la frontière, on pourra dire qu'elle est protégée », a indiqué Amir al Saidi, expert militaire irakien.

Selon lui, « une communication directe entre les généraux de brigade syrien et irakien chargés de protéger la frontière » sera une mesure efficace.

Le vice-ministre syrien des Affaires étrangères Faysal Mikdad a récemment déclaré à Sputnik que Damas comptait élargir sa coopération avec l'armée irakienne dans la lutte contre Daech.

« Nous avons besoin d'une coordination plus étroite [avec l'Irak, ndlr.]. Nous coordonnons nos efforts avec l'armée irakienne. Un centre de coordination militaire créé par l'Iran joue aussi son rôle », a-t-il noté.

L'expert stratégique syrien Al-Amid Ali Maksud estime que cette position du vice-ministre syrien des Affaires étrangères est « une réaction à l'agression américaine contre la Syrie ».

A fighter from the Kurdish People Protection Unit (YPG) poses for a photo at sunset in the Syrian town of Ain Issi, some 50 kilometres north of Raqqa, the self-proclaimed capital of the Islamic State (IS) group during clashes between IS group jihadists and YPG fighters on July 10, 2015 - Sputnik Afrique
Erdogan: «les terroristes en Syrie et en Irak se servent des armes de l'Otan»

« La Russie, l'Iran, la Syrie et l'Irak ont décidé de résister aux États-Unis qui entendent réaliser leurs projets, redessiner la carte et évincer la Russie de la région. La Syrie a l'intention de complètement libérer son territoire des terroristes. Les possibilités de coopération entre les forces armées syriennes et irakiennes se sont élargies », a indiqué M. Ali Maksud.

L'armée syrienne a rétabli son contrôle sur Palmyre et les monts d'al-Mazar. Elle mène l'offensive en direction de la frontière irakienne. Selon Ali Maksud, l'appel syrien à la coopération est dicté par la situation sur le champ de bataille.

L'expert a rappelé les récentes frappes aériennes irakiennes contre Daech dans la ville syrienne d'Al-Bukamal, « qui ont poussé les terroristes à se réfugier au fond de la Syrie » et le raid de l'aviation syrienne contre Daech en Irak.

« Cela marque le début de ce travail conjoint », a conclu l'expert.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала