Attentats du 11 septembre: le FBI a "oublié" d’interroger un suspect clé

© AP Photo / David KarpFire and smoke billows from the north tower of New York's World Trade Center Tuesday Sept. 11, 2001 after terrorists crashed two hijacked airliners into the World Trade Center and brought down the twin 110-story towers.
Fire and smoke billows from the north tower of New York's World Trade Center Tuesday Sept. 11, 2001 after terrorists crashed two hijacked airliners into the World Trade Center and brought down the twin 110-story towers. - Sputnik Afrique
Le FBI n'aurait pas interrogé Omar al-Bayoumi, l'un des suspects clés des attentats terroristes du 11 septembre 2001.

L'un des suspects clés des attentats terroristes du 11 septembre 2001, Omar al-Bayoumi, dont le nom figure dans 28 pages déclassifiées du dossier du Congrès consacré à l'attaque, n'a jamais été poursuivi par le Bureau fédéral d'investigation américain (FBI), selon l'ancien président de la commission du renseignement du Sénat américain Bob Graham interrogé par Sputnik.

Les attentats du 11 septembre 2001 aux Etats-Unis - Sputnik Afrique
La partie classifiée du rapport sur les attaques du 11 septembre 2001 publiée aux USA

Les pages déclassifiées du dossier indiquent notamment qu'al-Bayoumi aurait pu être un agent du renseignement de Riyad ayant assuré la formation d'au moins deux pirates de l'air sur 19. 

"Omar al-Bayoumi a quitté les Etats-Unis pendant l'été 2001 et s'est rendu à Birmingham (Angleterre). Plus tard, après les attentats du 11 septembre, il a été arrêté par Scotland Yard à la demande du FBI", a confié Bob Graham.

Cependant, les forces de l'ordre britanniques ne pouvaient pas le maintenir en détention pendant plus de sept jours sans chef d'inculpation et les agents du FBI "ne sont jamais venus pour l'interroger".

M.Graham a toutefois supposé que le FBI aurait pu l'interroger plus tard en Arabie saoudite.

Les attentats du 11 septembre 2001 aux Etats-Unis - Sputnik Afrique
Riyad: le rapport US sur le 11 septembre "blanchit" les Saoudiens

"Nous ne savons pas si cela a eu lieu ou non. Nous ne savons pas non plus ce qui s'est passé lors de cet interrogatoire", a-t-il ajouté. 

En 2003, la Commission du Congrès a publié un rapport de 800 pages sur les événements de 2001. Son dernier chapitre classifié contenant 28 pages n'a été publié qu'en juillet 2016.

Le 11 septembre 2001, des terroristes ont détourné plusieurs avions de ligne pour attaquer les tours du World Trade Center à New York et le siège du Pentagone. Les attaques, qui ont fait environ 3.000 morts, ont été revendiquées par l'organisation djihadiste sunnite Al-Qaïda.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала