Moscou veut éviter les incidents avec Ankara dans le ciel syrien

© Sputnik . Dmitriy VinogradovMoscou veut éviter les incidents avec Ankara dans le ciel syrien
Moscou veut éviter les incidents avec Ankara dans le ciel syrien - Sputnik Afrique
S'abonnerTelegram
Des médias ont appris que la Russie cherchait à éviter toute confrontation avec l'aviation turque en Syrie.

Le ministère russe de la Défense a demandé à la Turquie de lui fournir des informations sur l'utilisation de ses avions lors de l'opération en Syrie. 

Cette mesure est notamment liée à la volonté de la partie russe d'éviter la répétition des incidents aériens, rapporte le journal russe Izvestia se référant à une source proche du dossier.

"Le ministère russe de la Défense a demandé à la Turquie de l'information sur les projets de l'opération turque dans le ciel syrien afin d'éviter des accidents aériens car les avions militaires turcs réaliseront pour la première fois des frappes aériennes intensives sur des cibles en Syrie et peuvent croiser dans les airs les appareils de Forces aérospatiales russes", a fait remarquer l'interlocuteur de l'agence.

Le chef de de l'Etat-major des forces armées russes Valéri Guerassimov s'entretiendra dans la journée de vendredi avec son homologue turc.

armée turque - Sputnik Afrique
La Turquie intensifie son opération en Syrie
Le 24 août, l'armée turque, soutenue par les forces de la coalition internationale menée par les Etats-Unis, a lancé une opération visant à déloger le groupe terroriste Daech de la ville syrienne de Jarablus, frontalière de la Turquie. Les avions turcs ont porté des frappes contre Daech. L'opération a également engagé des chars et l'artillerie. 

Selon les médias turcs, qui citent des sources militaires, il ne s'agit pas d'une opération terrestre turque en Syrie, mais d'une opération des troupes turques et de la coalition anti-Daech visant à créer un couloir pour les forces de l'opposition modérée syrienne et à chasser les terroristes de Jarablus.

De leur côté, les autorités syriennes ont largement critiqué cette initiative d'Ankara. Damas a qualifié l'opération de la Turquie et de la coalition internationale dirigée par les Etats-Unis de violation de la souveraineté syrienne.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала