La Corée du Nord affirme pouvoir attaquer les USA dans le Pacifique

© AP Photo / Wong Maye-ELa Corée du Nord
La Corée du Nord - Sputnik Afrique
Le dirigeant nord-coréen a qualifié de succès le tir d'essai de deux missiles balistiques effectué mercredi.

La Corée du Nord tire coup sur coup deux missiles de moyenne portée - Sputnik Afrique
La Corée du Nord tire coup sur coup deux missiles de moyenne portée
Kim Jong-un a affirmé que le pays avait désormais "la capacité assurée d'attaquer" des intérêts américains dans le Pacifique, a rapporté jeudi l'agence de presse officielle KCNA, après que le dirigeant nord-coréen a supervisé les essais de tir d'un "missile balistique stratégique de moyenne portée".

Des responsables militaires américains et sud-coréens ont dit que la Corée du Nord avait tiré mercredi deux missiles de moyenne portée de classe Musudan. Le premier de ces tirs a été considéré comme un échec.

Le deuxième missile a parcouru environ 400 kilomètres et, surtout, a atteint une altitude de 1.000 kilomètres, signes des progrès enregistrés par le programme balistique nord-coréen, ont-ils ajouté.

Site nucléaire de Yongbyon en Corée du Nord - Sputnik Afrique
La Corée du Nord aurait redémarré son usine nucléaire
L'essai de tir de missile a constitué un succès sans qu'il n'ait d'incidence sur la sécurité des pays voisins, a dit KCNA, en référence au second missile baptisé "Hwasong-10". Hwasong est un mot coréen signifiant Mars.  

"Nous avons la capacité assurée d'attaquer (…) les Américains dans le théâtre des opérations du Pacifique", a dit Kim Jong-un, cité par KCNA.

Le dirigeant nord-coréen a qualifié de succès le tir d'essai effectué mercredi. 

Pyongyang propose à la Corée du Sud de former une fédération - Sputnik Afrique
Pyongyang propose à la Corée du Sud de former une fédération
La Corée du Sud et les Etats-Unis ont condamné les tirs, les qualifiant de violation inacceptable des résolutions du Conseil de sécurité des Nations Unies.

Le ministre japonais de la Défense Gen Nakatani a jugé que ces tirs étaient une indication que les menaces présentées par la Corée du Nord pour le Japon s'intensifiaient.

Les Etats membres des Nations unies ont unanimement estimé que ces tirs étaient une "violation de toutes les résolutions du Conseil de sécurité", a déclaré le président du Conseil de sécurité de l'Onu, l'ambassadeur adjoint français Alexis Lamek à l'issue de consultations à huis clos.

Néanmoins, il a noté mercredi "une très grande convergence de vues" parmi ses 15 pays membres pour condamner les récents tirs balistiques nord-coréens.

La distance parcourue par le deuxième missile tiré mercredi représente théoriquement plus de la moitié de celle qui sépare sa base de lancement nord-coréenne de la côte sud-ouest de Honshu, la principale île de l'archipel japonais.


Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала