Polémique autour des propos de Jean Reno sur les musulmans: l'acteur s'explique

© Youtube / capture d'écranJean Reno
Jean Reno - Sputnik Afrique
Jean Reno, acteur français d'origine espagnole, aurait estimé que les migrants qui s'intègrent en Europe sont les non musulmans, des propos qui ont vite provoqué une vive polémique. Mais ces propos, ont-ils été prononcés en réalité?

Dans un entretien au journal espagnol El Mundo publié lundi, Jean Reno a évoqué son arrivée et intégration en France, et s'est exprimé également à propos de la situation en Europe et en France aujourd'hui, et sur l'afflux massif de migrants.

Des musulmans priant - Sputnik Afrique
Le ramadan: un défi pour la laïcité en France?

"Je ne suis pas totalement Français", a affirmé l'acteur né au Maroc, à Casablanca, et venu en France dans les années 1970. "Je ne m'appelle pas Gérard Depardieu, avec toute l'amitié que je porte à Gérard. Les Français m'ont donné des médailles, ils me respectent et moi aussi, mais mes racines sont avant tout espagnoles, andalouses", a-t-il poursuivi.

Son intégration dans la société française n'avait point été simple. Comment se sentait-il à cette époque? Comme un "immigrant perturbé", a confié Jean Reno.

Et ce sont seulement son installation aux Etats-Unis et la rencontre de sa future femme, la mannequin franco-britannique Zofia Borucka, qui l'avaient guéri de cette perception de vie malsaine.

Stiftskirche (Stuttgart) - Sputnik Afrique
De plus en plus de migrants musulmans se convertissent au christianisme

"Depuis que je me suis installé à New York, la situation a changé. Là-bas, tout le monde est immigrant. De fait, je me sens moins immigrant aux Etats-Unis qu'en France", a-t-il fait remarquer.

Un centre d'accueil des réfugiés à Berlin - Sputnik Afrique
Des migrants musulmans obligent les chrétiens à participer à leurs prières

Ensuite, l'acteur aurait dit qu'à regarder les gens qui viennent vivre en Europe, "on se rend compte que ceux qui s'intègrent sont les non-musulmans". Poursuivant que "ceux qui mettent les lois avant la religion arrivent à s'en sortir, mais ceux qui décident de rester dans une culture dont le fondement est la religion auront forcément des problèmes à l'école et dans d'autres institutions de la République".

Par la suite, les propos chocs de Jean Reno ont été démentis par ce dernier qui a accusé le quotidien espagnol d'avoir déformé ses paroles. Il assure avoir dit tout simplement que "l'intégration pouvait être plus difficile lorsque la religion était placée au-dessus des lois de la République", ajoutant qu'il n'a "d'aucune manière exprimé l'incompatibilité de la religion et des lois de la République".

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала