Les essais de l’ogive nucléaire hypersonique chinoise ont abouti

© Wikipedia / Daniel ToschlägerL’ogive hypersonique nucléaire DF-ZF (aussi connu sous le nom de Wu-14)
L’ogive hypersonique nucléaire DF-ZF (aussi connu sous le nom de Wu-14) - Sputnik Afrique
S'abonnerTelegram
Les militaires chinois ont testé avec succès l’ogive hypersonique de leur missile balistique intercontinental, capable de porter une charge nucléaire.

Selon le renseignement américain, le septième tir d'essai du planeur hypersonique DF-ZF (aussi connu sous le nom de Wu-14) a été détecté vendredi dernier au centre de lancement de missiles de Wuzhai dans la province centrale chinoise du Shanxi.

Tir d'un missile balistique russe - Sputnik Afrique
La Russie teste une arme hypersonique, au grand dam des Etats-Unis

L'engin expérimental hypersonique s’est détaché du missile balistique à la limite supérieure de l'atmosphère puis il a atteint sa cible située quelques milliers de kilomètres plus loin à l’ouest de la Chine.

Des satellites militaires américains suivaient le vol hypersonique de l’appareil DF-ZF qui a volé à Mach 5, soit cinq fois la vitesse du son.

Que Washington manifeste un tel intérêt est tout à fait compréhensible. Les experts militaires du Pentagone affirment que cette nouvelle arme chinoise est capable de percer le bouclier antimissile des Etats-Unis et par conséquent d’effectuer une frappe nucléaire inévitable.

Bombardier supersonique Tu-22 M3 - Sputnik Afrique
Guerres futures : l'espace et l'hypersonique au cœur des enjeux de puissance
L'engin hypersonique DF-ZF (Wu-14) est capable de porter une ogive nucléaire ou conventionnelle. Il peut voler à une vitesse située entre Mach 5 et Mach 10 ce qui lui permet de frapper n'importe quelle cible au monde en moins d'une heure, d'après un rapport de la commission spéciale du Congrès sur la Chine (US-China Economic and Security Review Commission – USCC). Bénéficiant d'une très grande manœuvrabilité, il est capable d'échapper aux systèmes de défense antimissile, surtout lorsqu'il est tiré en salve.

La Chine est le quatrième pays à travailler sur l'élaboration d'armes hypersoniques, avec les Etats-Unis, la Russie et l'Inde. En juillet 2014, les médias avaient annoncé que la Chine élaborait un planeur hypersonique mais aussi un missile de croisière hypersonique.


Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала