Les USA peuvent aider les Kurdes par les airs dans la lutte contre Daech

© AFP 2022 Bulent KilicLes USA peuvent aider les Kurdes par les airs dans la lutte contre Daech
Les USA peuvent aider les Kurdes par les airs dans la lutte contre Daech - Sputnik Afrique
S'abonnerTelegram
Les Etats-Unis comptent fournir un soutien militaire aux Kurdes dans la région d'Afrin (nord de la Syrie) dans la lutte contre le groupe terroriste Etat islamique, a indiqué le porte-parole de la coalition américaine anti-EI, Steve Warren.

"Actuellement, notre soutien aérien n'est fourni qu'aux forces de l'opposition syrienne vérifiées ainsi qu'aux certaines de forces de l'opposition syrienne modérée. Nous n'avons pas encore soutenu ces groupes kurdes à Afrin, mais c'est certainement quelque chose qui devrait être pris en considération", a affirmé M.Warren.

Abdo Ibrahim, ministre de la Défence du district kurde d'Afrin - Sputnik Afrique
Les Kurdes syriens développent leur offensive sur Alep
En outre, le Pentagone a appelé l'opposition syrienne et les Kurdes à cesser de se battre les uns contre les autres et à se concentrer sur la lutte contre Daech.

Les Etats-Unis effectuent des frappes aériennes contre Daech en Syrie depuis l'été 2014, cependant, principalement dans l'est du pays.

La ville d'Afrin est située dans le nord de la province d'Alep, où, au cours de ces dernières semaines, les forces gouvernementales soutenues par l'aviation russe et les forces kurdes luttent activement contre les djihadistes de l'Etat islamique et d'autres groupes terroristes.

Recep Tayyip Erdogan - Sputnik Afrique
Erdogan: la Turquie continuera à bombarder les positions des milices kurdes syriennes
Dans le même temps, la Turquie, depuis son territoire, frappe les formations syriennes, en particulier les forces kurdes, y compris dans la zone d'Afrin, en les qualifiant de terroristes.

Depuis mi-février, l'artillerie turque vise des positions tenues par les milices kurdes des Unités de protection du peuple (YPG), qui ont profité de l'offensive des forces de Damas dans la province d'Alep (nord), appuyées par les raids aériens russes.

Les Etats-Unis, l'Union européenne et la Russie ont exhorté Ankara à mettre un terme à ces frappes, qui ont rendu très improbable la trêve censée entrer en vigueur cette semaine en Syrie et compliqué un peu plus la recherche d'une solution politique.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала