Washington compterait envoyer 100.000 soldats arabes lutter contre Daech

© AP Photo / Jim MacmillanАмериканские военные на танке
Американские военные на танке - Sputnik Afrique
S'abonnerTelegram
100.000 militaires arabes pourraient être envoyés en Irak et en Syrie sous l'égide des Etats-Unis.

Près de 100.000 militaires étrangers dont 90.000 provenant des pays arabes et du Golfe pourraient être envoyés en Irak afin de lutter contre l'Etat islamique (EI, Daech), a annoncé sur sa page Facebook la parlementaire irakienne Hanan Al Fatlawi.

Le président américain Barack Obama - Sputnik Afrique
Obama promet d'éliminer les terroristes après en avoir facilité l’apparition
La députée aurait reçu ces informations de sources fiables après les pourparlers entre le sénateur américain John McCain et le premier ministre irakien Haïder al-Abadi, tenus le 27 novembre dans le centre irako-américain à Bagdad qui coordonne les hostilités contre l'EI.

"La partie irakienne a entendu que cette décision américaine a déjà été prise et n'est pas négociable", a dit Mme Al Fatlawi. Le ministre irakien de la Défense, un chef adjoint de l'état-major général et des représentants des services secrets ont participé à la rencontre, selon elle. "Des troupes étrangères à hauteur de 100.000 personnes dont 90.000 d'Arabie saoudite, des Emirats arabes unis, du Qatar et de Jordanie et 10.000 soldats américains seront déployés dans l'ouest de l'Irak", a-t-elle précisé.

"Le premier ministre a ouvertement exprimé son étonnement vis-à-vis de la déclaration de McCain, mais on lui a dit que tout était déjà décidé", selon la députée.

Ashton Carter - Sputnik Afrique
Les USA demandent à la coalition d'utiliser des commandos contre Daech
A Bagdad, McCain et le sénateur Lindsey Graham ont déclaré que les "militaires américains qui iront en Irak n'accorderont qu'un soutien logistique aux contingents des Etats arabes et sunnites, de l'Egypte, d'Arabie saoudite et de Turquie, qu'on propose de déployer en Irak et en Syrie pour combattre l'EI", a-t-elle ajouté.

Le secrétaire d'Etat américain John Kerry et le ministre de la Défense Ashton Carter ont fait savoir qu'un "nouveau groupe de militaires américains sera envoyé à Bagdad et en Syrie voisine pour mener des opérations spéciales", ce qui aurait été concerté avec Bagdad, selon Mme Al Fatlawi.

Son message a eu pour titre: "McCain a déclaré à Al-Abadi que l'introduction de 90.000 militaires des pays du Golfe en Irak était une affaire décidée".

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала