Poutine: la boîte noire du Su-24 ne changera pas la riposte envers la Turquie

© Sputnik . Михаил Климентьев / Accéder à la base multimédiaPoutine sur le point d'ouvrir la boîte noire du Su-24
Poutine sur le point d'ouvrir la boîte noire du Su-24 - Sputnik Afrique
S'abonnerTelegram
Quoiqu'on apprenne (de la boîte noire du Su-24), notre attitude envers ce qui a été perpétré par la Turquie ne changera pas, selon le président russe.

Quelles que soient les informations contenues dans la boîte noire du Su-24 abattu par l'armée de l'air turque, elles ne changeront  pas l'attitude de la Russie envers les actions de la Turquie, a déclaré mardi le président russe Vladimir Poutine.

"Je voudrais tout de suite vous dire que nous voulons tout savoir (concernant les informations contenues dans la boîte noire, ndlr), mais quoiqu'on apprenne, notre attitude envers ce qui a été perpétré par la Turquie ne changera pas. Je vous répète que nous avons toujours considéré la Turquie comme un pays non seulement amical, mais aussi comme un allié dans la lutte contre le terrorisme. Personne ne s'attendait de sa part à ce coup bas porté dans le dos", a déclaré le chef de l'Etat russe lors d'une rencontre avec le ministre de la Défense Sergueï Choïgou.

Le président a souligné qu'il fallait tirer de la boîte noire toutes les informations possibles.

Le président russe Vladimir Poutine - Sputnik Afrique
Poutine ira plus loin dans les sanctions à l'encontre d'Ankara
"Aussi, faut-il travailler sur cet appareil de façon minutieuse et scrupuleuse, d’un commun accord avec les experts internationaux. En tout cas, nous devons inviter tous ceux qui le veulent à prendre part à ce travail", a indiqué Vladimir Poutine.

Le 24 novembre, un chasseur F-16 de l'armée de l'air turque a abattu un bombardier russe Su-24 impliqué dans la campagne de frappes aériennes contre les positions de l'Etat islamique en Syrie. Selon Ankara, l'avion russe a violé l'espace aérien turc. Moscou dément ces rapports tout en soulignant que son bombardier ne présentait aucune menace pour la Turquie et se trouvait en territoire syrien.

Suite à l'incident, le président russe Vladimir Poutine a accusé les autorités turques de faire le jeu des terroristes dans la région. Dans les jours suivant la destruction de l'avion, la Russie a adopté des sanctions économiques à l'encontre de la Turquie.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала