Arménie: les autorités ne lâchent rien face aux manifestants

© Asatur Yesayants / Accéder à la base multimédiaProtest in Yerevan
Protest in Yerevan - Sputnik Afrique
S'abonnerTelegram
Le premier ministre a justifié la hausse des tarifs de l'électricité.

Les autorités arméniennes ne reviendront pas sur leur décision d'augmenter les prix de l'électricité, qui a déclenché des protestations de masse, a déclaré le premier ministre du pays Ovik Abraamian.

Dispersal of peaceful meeting by security officers in Yerevan - Sputnik Afrique
Manifestation en Arménie: 237 interpellations
Il a justifié la hausse des tarifs notamment par la dévaluation de 20% de la monnaie nationale, le dram, ainsi que par les volumes insuffisants de l'énergie générée par les centrales hydrauliques.

Dans le même temps, M.Abraamian a fait savoir que les autorités avaient pris la décision d'augmenter les subventions versées à 105.000 familles dans le besoin afin de les aider à payer leur facture d’électricité.

La hausse annoncée des tarifs de 16,7% a provoqué une série de manifestations dans le centre de la capitale arménienne, Erevan. La contestation s'est ensuite propagée à d'autres villes du pays.

Rally in Yerevan - Sputnik Afrique
Arménie: la contestation fait tache d'huile
A Erevan, la police a eu recours aux canons à eau pour disperser les protestataires en marche vers la résidence présidentielle. Plus de 200 personnes ont été interpellées puis relâchées.

Le 23 juin, les manifestants ont refusé de rencontrer le président du pays Serge Sargsian. Mercredi, ils ont érigé des barricades sur l'avenue du maréchal Bagramian à Erevan.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала