Fratricide. Une chronique en images

S'abonnerTelegram
Le projet photo "Fratricide" est consacré aux événements qui secouent actuellement l'Ukraine. Les clichés des correspondants photo de l'agence Rossiya Segodnya sont la chronique de la guerre et des souffrances de ceux dont elle a brisé la vie, des civils et des réfugiés.

Le projet photo "Fratricide" est consacré aux événements qui secouent actuellement l'Ukraine. Les clichés des correspondants photo de l'agence Rossiya Segodnya sont la chronique de la guerre et des souffrances de ceux dont elle a brisé la vie, des civils et des réfugiés. Plus de 50 photos seront présentées à l'exposition, dont la plupart contiennent des scènes de crime et de violence et sont interdites aux moins de 18 ans.

© Sputnik . Valery Melnikov / Accéder à la base multimédiaLe projet photo "Fratricide" est consacré aux événements qui secouent actuellement l'Ukraine. Les clichés des correspondants photo de l'agence Rossiya Segodnya sont la chronique de la guerre et des souffrances de ceux dont elle a brisé la vie, des civils et des réfugiés. Plus de 50 photos seront présentées à l'exposition, dont la plupart contiennent des scènes de crime et de violence et sont interdites aux moins de 18 ans.

2 juillet. Village de Louganskaïa, région de Lougansk. Les habitants fuient l'incendie provoqué par un raid aérien de l'armée ukrainienne. La veille, le président Piotr Porochenko a annoncé la fin du cessez-le-feu dans le sud-est de l'Ukraine.
Fratricide. Une chronique en images - Sputnik Afrique
1/23
Le projet photo "Fratricide" est consacré aux événements qui secouent actuellement l'Ukraine. Les clichés des correspondants photo de l'agence Rossiya Segodnya sont la chronique de la guerre et des souffrances de ceux dont elle a brisé la vie, des civils et des réfugiés. Plus de 50 photos seront présentées à l'exposition, dont la plupart contiennent des scènes de crime et de violence et sont interdites aux moins de 18 ans.

2 juillet. Village de Louganskaïa, région de Lougansk. Les habitants fuient l'incendie provoqué par un raid aérien de l'armée ukrainienne. La veille, le président Piotr Porochenko a annoncé la fin du cessez-le-feu dans le sud-est de l'Ukraine.
© Sputnik . Valery Melnikov / Accéder à la base multimédia2 juillet. Village de Louganskaïa. Plusieurs maisons sont complètement détruites suite à l'attaque aérienne de l'armée ukrainienne, la plupart sont très endommagées et inhabitables.
Fratricide. Une chronique en images - Sputnik Afrique
2/23
2 juillet. Village de Louganskaïa. Plusieurs maisons sont complètement détruites suite à l'attaque aérienne de l'armée ukrainienne, la plupart sont très endommagées et inhabitables.
© Sputnik . Valery Melnikov / Accéder à la base multimédia2 juillet. Village de Louganskaïa. Après la fin officielle du cessez-le-feu, l'aviation ukrainienne a attaqué deux villages. Les forces d'autodéfense n'étaient pas présentes dans ces villages.
Fratricide. Une chronique en images - Sputnik Afrique
3/23
2 juillet. Village de Louganskaïa. Après la fin officielle du cessez-le-feu, l'aviation ukrainienne a attaqué deux villages. Les forces d'autodéfense n'étaient pas présentes dans ces villages.
© Sputnik . Valery Melnikov / Accéder à la base multimédia16 juin. Les environs de Lougansk. Un soldat d'autodéfense de la République populaire de Lougansk après le bombardement de nuit. Des journalistes russes du groupe médiatique VGTRK ont été tués ce jour-là.
Fratricide. Une chronique en images - Sputnik Afrique
4/23
16 juin. Les environs de Lougansk. Un soldat d'autodéfense de la République populaire de Lougansk après le bombardement de nuit. Des journalistes russes du groupe médiatique VGTRK ont été tués ce jour-là.
© Sputnik . Andrei Stenin / Accéder à la base multimédia16 juin. Slaviansk. Les obsèques de Tatiana Koubran, infirmière de l'hôpital municipal de 41 ans, tuée par un bombardement. Les bombardements visaient l'hôpital municipal dans la rue Lénine et une maternité.
Fratricide. Une chronique en images - Sputnik Afrique
5/23
16 juin. Slaviansk. Les obsèques de Tatiana Koubran, infirmière de l'hôpital municipal de 41 ans, tuée par un bombardement. Les bombardements visaient l'hôpital municipal dans la rue Lénine et une maternité.
© Sputnik . Valery Melnikov / Accéder à la base multimédia20 juin, poste de frontière Izvarino, région de Lougansk. Un enfant dans le bus qui attend devant la frontière. De nombreux véhicules se sont accumulés près d'Izvarino ce jour-là. La population tentait de quitter l'Ukraine. Des combats y commenceront dans la soirée.
Fratricide. Une chronique en images - Sputnik Afrique
6/23
20 juin, poste de frontière Izvarino, région de Lougansk. Un enfant dans le bus qui attend devant la frontière. De nombreux véhicules se sont accumulés près d'Izvarino ce jour-là. La population tentait de quitter l'Ukraine. Des combats y commenceront dans la soirée.
© Sputnik . Andrei Stenin / Accéder à la base multimédia20 mai, Slaviansk. L'armée ukrainienne bombarde régulièrement la ville. Les obus tombent souvent sur des immeubles résidentiels. Un immeuble a été touché à la périphérie de la ville mais il tient encore debout. Les bombardements se poursuivent.
Fratricide. Une chronique en images - Sputnik Afrique
7/23
20 mai, Slaviansk. L'armée ukrainienne bombarde régulièrement la ville. Les obus tombent souvent sur des immeubles résidentiels. Un immeuble a été touché à la périphérie de la ville mais il tient encore debout. Les bombardements se poursuivent.
© Sputnik . Evgeny Biyatov / Accéder à la base multimédia6 juin. Lougansk. Un soldat des forces d'autodéfense à un poste de contrôle près de Lougansk. Après le raid aérien sur la ville ce jour-là, les habitants commencent à partir en nombre, de nombreux magasins et pharmacies ont fermé leurs portes.
Fratricide. Une chronique en images - Sputnik Afrique
8/23
6 juin. Lougansk. Un soldat des forces d'autodéfense à un poste de contrôle près de Lougansk. Après le raid aérien sur la ville ce jour-là, les habitants commencent à partir en nombre, de nombreux magasins et pharmacies ont fermé leurs portes.
© Sputnik . Andrei Stenin / Accéder à la base multimédia18 mai. Kramatorsk. Les soldats des forces d'autodéfense se reposent après un combat. Les forces gouvernementales sur des véhicules ont tenté en vain de s'emparer du centre de la ville.
Fratricide. Une chronique en images - Sputnik Afrique
9/23
18 mai. Kramatorsk. Les soldats des forces d'autodéfense se reposent après un combat. Les forces gouvernementales sur des véhicules ont tenté en vain de s'emparer du centre de la ville.
© Sputnik . Andrei Stenin / Accéder à la base multimédia7 juin. Village de Tcherevkovka près de Slaviansk. Des maisons brûlent après un bombardement intensif du village. L'armée ukrainienne a bloqué la circulation des transports civils. Les habitants n'ont pratiquement aucun moyen d'échapper au bombardement.
Fratricide. Une chronique en images - Sputnik Afrique
10/23
7 juin. Village de Tcherevkovka près de Slaviansk. Des maisons brûlent après un bombardement intensif du village. L'armée ukrainienne a bloqué la circulation des transports civils. Les habitants n'ont pratiquement aucun moyen d'échapper au bombardement.
© Sputnik . Evgeny Biyatov / Accéder à la base multimédia4 juin. Lougansk. Après plusieurs jours de siège les forces d'autodéfense ont pris le contrôle de l'unité de garde-frontières déployée dans la ville. Les officiers ont secrètement quitté l'unité plus tôt pour se redéployer dans un endroit plus sûr. Les garde-frontières se sont rendus.
Fratricide. Une chronique en images - Sputnik Afrique
11/23
4 juin. Lougansk. Après plusieurs jours de siège les forces d'autodéfense ont pris le contrôle de l'unité de garde-frontières déployée dans la ville. Les officiers ont secrètement quitté l'unité plus tôt pour se redéployer dans un endroit plus sûr. Les garde-frontières se sont rendus.
© Sputnik . Evgeny Biyatov / Accéder à la base multimédia29 mai. Alexandrovsk, région de Lougansk. La fusillade entre l'armée ukrainienne et les indépendantistes a provoqué un incendie dans l'entrepôt de munitions d'une caserne militaire. Des obus explosaient toute la nuit, l'incendie a pu être maîtrisé dans la matinée seulement.
Fratricide. Une chronique en images - Sputnik Afrique
12/23
29 mai. Alexandrovsk, région de Lougansk. La fusillade entre l'armée ukrainienne et les indépendantistes a provoqué un incendie dans l'entrepôt de munitions d'une caserne militaire. Des obus explosaient toute la nuit, l'incendie a pu être maîtrisé dans la matinée seulement.
© Sputnik . Natalia Seliverstova / Accéder à la base multimédia25 mai. Makeevka, région de Donetsk. Plusieurs milliers de personnes ont manifesté devant la résidence de l'oligarque Rinat Akhmetov contre l'élection présidentielle en Ukraine, le jour même du scrutin.
Fratricide. Une chronique en images - Sputnik Afrique
13/23
25 mai. Makeevka, région de Donetsk. Plusieurs milliers de personnes ont manifesté devant la résidence de l'oligarque Rinat Akhmetov contre l'élection présidentielle en Ukraine, le jour même du scrutin.
© Sputnik . Valery Melnikov / Accéder à la base multimédia2 juillet, village de Louganskaïa. On ignore le nombre exact des victimes du raid aérien. Les témoins parlent de deux enfants tués. Selon le conseil régional, 12 personnes y ont trouvé la mort. Pendant le raid les gens ont fui leur maison dans l'horreur. Un habitant sauve son chien.
Fratricide. Une chronique en images - Sputnik Afrique
14/23
2 juillet, village de Louganskaïa. On ignore le nombre exact des victimes du raid aérien. Les témoins parlent de deux enfants tués. Selon le conseil régional, 12 personnes y ont trouvé la mort. Pendant le raid les gens ont fui leur maison dans l'horreur. Un habitant sauve son chien.
© Sputnik . Andrei Stenin / Accéder à la base multimédia11 juin. Village de Semenovka, près de Slaviansk. L'armée ukrainienne bombarde le village et Slaviansk essentiellement la nuit. Apparition de premières informations sur l'utilisation de bombes au phosphore. La situation est calme durant la journée, un indépendantiste se repose dans une tranchée à l'avant.
Fratricide. Une chronique en images - Sputnik Afrique
15/23
11 juin. Village de Semenovka, près de Slaviansk. L'armée ukrainienne bombarde le village et Slaviansk essentiellement la nuit. Apparition de premières informations sur l'utilisation de bombes au phosphore. La situation est calme durant la journée, un indépendantiste se repose dans une tranchée à l'avant.
© Sputnik . Andrei Stenin / Accéder à la base multimédia1er juin. Slaviansk. Début avril, Slaviansk comptait près de 110 000 habitants. Au moins la moitié d'entre eux, notamment des jeunes et des enfants, l'ont quittée entre avril et début juin. Dans la mesure du possible les enfants ont été évacués en priorité.
Fratricide. Une chronique en images - Sputnik Afrique
16/23
1er juin. Slaviansk. Début avril, Slaviansk comptait près de 110 000 habitants. Au moins la moitié d'entre eux, notamment des jeunes et des enfants, l'ont quittée entre avril et début juin. Dans la mesure du possible les enfants ont été évacués en priorité.
© Sputnik . Mikhail Voskresensky / Accéder à la base multimédia2 mai. Slaviansk. Après le raid du matin les indépendantistes renforcent l'un des postes de contrôle à la périphérie de la ville. Une nouvelle attaque sera lancée contre la ville dans la soirée avec du matériel blindé lourd et des hélicoptères de l'armée ukrainienne.
Fratricide. Une chronique en images - Sputnik Afrique
17/23
2 mai. Slaviansk. Après le raid du matin les indépendantistes renforcent l'un des postes de contrôle à la périphérie de la ville. Une nouvelle attaque sera lancée contre la ville dans la soirée avec du matériel blindé lourd et des hélicoptères de l'armée ukrainienne.
© Sputnik . Andrei Stenin / Accéder à la base multimédia30 mai. Slaviansk. Un hôpital pédiatrique de Slaviansk a été attaqué tôt dans la matinée. D'après les indépendantistes, ils ont eu le temps d'évacuer les enfants dans les sous-sols. Après le bombardement le personnel médical remet les locaux dans l'ordre.
Fratricide. Une chronique en images - Sputnik Afrique
18/23
30 mai. Slaviansk. Un hôpital pédiatrique de Slaviansk a été attaqué tôt dans la matinée. D'après les indépendantistes, ils ont eu le temps d'évacuer les enfants dans les sous-sols. Après le bombardement le personnel médical remet les locaux dans l'ordre.
© Sputnik . Andrei Stenin / Accéder à la base multimédia5 juin. Village de Semenovka, près de Slaviansk. La cave est l'unique endroit où cette habitante du village peut se réfugier pendant les bombardements. Semenovka s'est retrouvée sur la ligne avancée de la défense de Slaviansk et des obus y éclatent chaque jour.
Fratricide. Une chronique en images - Sputnik Afrique
19/23
5 juin. Village de Semenovka, près de Slaviansk. La cave est l'unique endroit où cette habitante du village peut se réfugier pendant les bombardements. Semenovka s'est retrouvée sur la ligne avancée de la défense de Slaviansk et des obus y éclatent chaque jour.
© Sputnik . Andrei Stenin / Accéder à la base multimédia23 mai. Village de Semenovka, près de Slaviansk. Une maison détruite par un obus pendant les bombardements de la nuit. Un mois après des frappes incessantes, il ne reste rien du village.
Fratricide. Une chronique en images - Sputnik Afrique
20/23
23 mai. Village de Semenovka, près de Slaviansk. Une maison détruite par un obus pendant les bombardements de la nuit. Un mois après des frappes incessantes, il ne reste rien du village.
© Sputnik . Andrei Stenin / Accéder à la base multimédia9 juin. Slaviansk. Les conséquences d'une frappe d'artillerie sur Slaviansk: des maisons brûlent, la ville est privée d'électricité et de gaz. Les routes sont bloquées par l'armée ukrainienne. Le seul moyen de quitter la ville est la forêt.
Fratricide. Une chronique en images - Sputnik Afrique
21/23
9 juin. Slaviansk. Les conséquences d'une frappe d'artillerie sur Slaviansk: des maisons brûlent, la ville est privée d'électricité et de gaz. Les routes sont bloquées par l'armée ukrainienne. Le seul moyen de quitter la ville est la forêt.
© Sputnik . Andrei Stenin / Accéder à la base multimédia28 mai. Slaviansk. Pendant le bombardement un obus tombe sur l'école à l'heure des cours. Le toit a été percé au niveau du gymnase. Le peu d'élèves et d'enseignants présents à l'école se cachent dans le sous-sol.
Fratricide. Une chronique en images - Sputnik Afrique
22/23
28 mai. Slaviansk. Pendant le bombardement un obus tombe sur l'école à l'heure des cours. Le toit a été percé au niveau du gymnase. Le peu d'élèves et d'enseignants présents à l'école se cachent dans le sous-sol.
© Sputnik . Valery Melnikov / Accéder à la base multimédia2 juillet, village de Louganskaïa. L'armée gouvernementale bombarde par les airs le village de Louganskaïa où la plupart des habitants sont des cosaques du Don. Le raid détruit plusieurs maisons et fait des victimes civiles.
Fratricide. Une chronique en images - Sputnik Afrique
23/23
2 juillet, village de Louganskaïa. L'armée gouvernementale bombarde par les airs le village de Louganskaïa où la plupart des habitants sont des cosaques du Don. Le raid détruit plusieurs maisons et fait des victimes civiles.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала