Ukraine: Moscou dénonce le "deux poids, deux mesures" de l'OSCE

S'abonnerTelegram
L'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) fait preuve de "deux poids, deux mesures" quand il s'agit de la situation en Ukraine, a indiqué le ministère russe des Affaires étrangères.

L'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) fait preuve de "deux poids, deux mesures" quand il s'agit de la situation en Ukraine, a indiqué vendredi le ministère russe des Affaires étrangères.

"Quant à la situation en Ukraine, certains pays membres et structures exécutives de l'OSCE se sont comportés dans les pires traditions du deux poids, deux mesures (…). Ils n'ont pas dit un seul mot sur la montée des états d'esprit nationalistes et néonazis dans le pays, en préférant évidemment passer sous silence les exactions auxquelles s'y livrent des éléments extrémistes", lit-on dans le communiqué.

La diplomatie russe signale les tentatives de l'OSCE de fermer les yeux sur les crimes perpétrés à Kiev et dans l'ouest de l'Ukraine, accompagnées de leur attention soutenue aux actions des autorités légitimes de Crimée visant à décider de l'avenir de cette région.

"Moscou est persuadé qu'un concours international à la stabilisation de la situation en Crimée ne pourra être utile et efficace que s'il est objectif. Et pour cela, l'OSCE doit avant tout condamner les violences commises par les extrémistes du Maïdan, qualifier d'illégitime le coup d'Etat à Kiev et engager un travail persévérant et conséquent en vue d'encourager différentes forces politiques de l'Ukraine à appliquer l'Accord de sortie de crise en date du 21 février dernier", stipule le communiqué.

Un changement de pouvoir s'est opéré le 22 février à Kiev. La Rada suprême (parlement ukrainien) a démis le président Viktor Ianoukovitch de ses fonctions et réformé la Constitution. Ianoukovitch a qualifié ces événements de "coup d'Etat". Plusieurs régions du sud et de l'est de l'Ukraine et la république autonome ukrainienne de Crimée n'ont pas reconnu les nouvelles autorités de Kiev et ont décidé de tenir des référendums sur leur sort.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала