Navettes spatiales: la Russie pourrait relancer la production (Rogozine)

© Sputnik . Sergej Mamontow / Accéder à la base multimédiaDmitri Rogozine lors du 8e Salon d'armements Russia Arms Expo-2013 à Nijni Taguil (Oural)
Dmitri Rogozine lors du 8e Salon d'armements Russia Arms Expo-2013 à Nijni Taguil (Oural) - Sputnik Afrique
S'abonnerTelegram
La Russie pourrait relancer la production de navettes spatiales de type Bourane, a déclaré mercredi le vice-premier ministre russe Dmitri Rogozine lors du 8e Salon d'armements Russia Arms Expo-2013 à Nijni Taguil (Oural).

La Russie pourrait relancer la production de navettes spatiales de type Bourane, a déclaré mercredi le vice-premier ministre russe Dmitri Rogozine lors du 8e Salon d'armements Russia Arms Expo-2013 à Nijni Taguil (Oural). 

"Les aéronefs du futur pourront atteindre la stratosphère, nos engins spatiaux sont déjà capables de fonctionner dans les deux milieux (l'atmosphère et l'espace, ndlr.), comme par exemple la navette Bourane qui a été largement en avance sur son époque. Tous ces engins spatiaux appartiennent au XXIe siècle et nous devrons y revenir, que nous le voulions ou non", a indiqué M.Rogozine devant les journalistes.

Le Salon international d'armements, de matériels de guerre et de munitions Russia Arms Expo se déroule tous les deux ans à Nijni Taguil depuis 1999. Cette année, il se tiendra du 25 au 28 septembre. 

La navette Bourane ("tempête de neige") est le premier vaisseau spatial réutilisable créé en URSS. Bourane était destinée à accomplir des missions militaires, à placer en orbite des engins spatiaux et à les desservir. Les travaux de conception de Bourane ont duré plus de dix ans. La navette faisait partie d'un système spatial réutilisable baptisé Energuia qui comprenait également la fusée-porteuse lourde Energuia et des installations terrestres de tir et de contrôle du vol. Elle était dotée d'un bouclier thermique puissant composé d'environ 38.000 tuiles spéciales. Tout en ressemblant aux navettes américaines, Bourane avait deux particularités importantes — elle pouvait atterrir en régime automatique et disposait d'un système d'évacuation urgente de l'équipage.

Au total, l'URSS a construit trois navettes dans le cadre du programme Energuia-Bouran, deux autres navettes ont été mises en chantier. Moscou a mis fin au projet de navette Bourane en 1993 après le vol triomphal de la navette soviétique en régime entièrement automatique, une performance jamais égalée par les Américains, le 15 novembre 1988.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала