Le « Transsibérien des écrivains » prend le départ de Moscou

© RIA Novosti . Ekaterina Chesnokova / Accéder à la base multimédiaL’ambassadeur de France Jean de Glinasty
L’ambassadeur de France Jean de Glinasty - Sputnik Afrique
S'abonnerTelegram
L'Express littéraire Blaise Cendrars, avec à son bord une délégation d'écrivains français, a pris vendredi le départ de la gare moscovite de Iaroslav pour un périple littéraire et culturel de 18 jours le long de la mythique ligne transsibérienne.

L'Express littéraire Blaise Cendrars, avec à son bord une délégation de dix écrivains français, a pris vendredi le départ de la gare moscovite de Iaroslav pour un périple littéraire et culturel de 18 jours le long de la mythique ligne transsibérienne, rapporte le correspondant de RIA Novosti.

Baptisé en l’honneur de l’auteur de la Prose du transsibérien et de la petite Jehanne de France, le train constitue un projet « phare » de l’année croisée France-Russie destiné à « enrichir notre vision de votre pays », a déclaré lors d’une conférence de presse précédent le départ du train l’ambassadeur de France Jean de Gliniasty, appelant à aller au-delà des « clichés attachants et poétiques » liés à la Russie.

Ce train « mythique et littéraire » parcourra une « Russie moderne, ouverte au monde et au développement économique impressionnant », un « pays tourné vers l’avenir », a rappelé l’ambassadeur.

Le train fera escale à Nijni Novgorod et Kazan (moyenne Volga), Ekaterinbourg (Oural), Novossibirsk (Sibérie de l'ouest), Krasnoïarsk et Irkoutsk (Sibérie orientale), à Oulan-Oude (Bouriatie) et à Vladivostok, son terminus. Les écrivains français rencontreront leurs collègues russes, des étudiants de français et des savants et visiteront les sites les plus pittoresques, depuis les forteresses de la Volga jusqu'aux temples bouddhistes bouriates, en passant par la mosquée Kul Sharif de Kazan, le lac Baïkal et bien d’autres sites mondialement connus.

Dominique Fernandez, de l’Académie française, a dit attendre beaucoup de la Sibérie, partie du monde empreinte de mythe, associée aux « images terribles » liées à l’exil. Le voyage donnera lieu à la rédaction d’un carnet de bord qui sera illustré par les photographies de Ferrante Ferranti.

D’autres auteurs, tels que Guy Goffette, recherchent dans ce voyage une lointaine histoire familiale et personnelle, notamment afin de remonter vers une arrière-grand mère dont il ne sait presque rien mais qui imprègne sa poésie. M. Goffette réalisera un recueil de poèmes dont les thèmes centraux seront la féminité et la Russie.

Parmi les passagers figure également Géraldine Dunbar, auteur de "Seule sur le Transsibérien", œuvre autobiographique dans laquelle elle relate une odyssée réalisée en 2004 à travers la Russie. Les romanciers Danièle Sallenave, Mathias Enard, Eugène Savitzkaya, Minh Tran Huy, Jean-Noël Pancrazi, Patrick Deville, l'auteur de bandes desinées Kris et le photographe Ferrante Ferranti sont également du voyage.

Des journalistes français les accompagneront sur tout leur parcours.

Le voyage est organisé par l'Agence fédérale russe pour la presse et les télécommunications, les ministères français de la Culture et des Affaires étrangères, les Chemins de fer russes (Russian Railways), la Société nationale des chemins de fer (SNCF), l'Association des libraires russes et les centres culturels français en Russie.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала