Washington ne veut pas que la Russie s’empare du drone MQ-9

MQ-9 Reaper  - Sputnik Afrique, 1920, 16.03.2023
S'abonnerTelegram
La Maison-Blanche a affirmé qu'elle était en train "de prendre des mesures" pour empêcher le drone MQ-9 de tomber "entre de mauvaises mains". Pourtant, Moscou est déterminé à retrouver les restes de l’aéronef qui a été percuté par un chasseur russe.
Les États-Unis ne veulent pas que la Russie récupère le drone américain tombé dans les eaux de la mer Noire, a déclaré à CNN le porte-parole du département de la Défense des États-Unis, John Kirby.
"C'est la propriété des États-Unis. Nous ne voulons évidemment pas voir qui que ce soit d'autre que nous mettre la main dessus", a-t-il jugé.
Dans le même temps, le contre-amiral Kirby a fait souligner qu’ils n’étaient "pas trop préoccupés par le fait qu'ils [les Russes] puissent tomber entre leurs mains".
"Nous avons rendu impossible pour la Russie de récupérer quoi que ce soit de valeur de renseignement sur les restes de ce drone", a indiqué le haut gradé américain.
Deux responsables américains sous couvert d’anonymat ont fait part auprès de CNN du fait que les États-Unis avaient supprimé à distance un logiciel classifié du drone MQ-9 Reaper avant qu'il ne s'écrase dans la mer Noire pour empêcher la Russie d'obtenir des informations classifiées.

Moscou déterminé à le récupérer

Le jour de l’incident du MQ-9 Reaper, Moscou a fait part de son intention de récupérer les débris du drone. Commentant cette information du secrétaire du Conseil de sécurité de Russie, le porte-parole de Vladimir Poutine a affirmé:
"C'est la prérogative des militaires. S'ils jugent nécessaire pour nos intérêts et notre sécurité de le faire en mer Noire, ils le feront".
Le 14 mars, le Commandement des forces des États-Unis en Europe (EUCOM) a annoncé qu’un chasseur russe Su-27 avait percuté un drone américain MQ-9 au-dessus de la mer Noire. Et de poursuivre que l’engin était tombé dans les eaux internationales et que, peu avant la collision, l’avion russe avait effectué des manœuvres "dangereuses".
Selon la Défense russe, un drone américain, dont les transpondeurs étaient éteints, se dirigeait vers la Russie, violant les frontières de la zone du régime temporaire d'utilisation de l'espace aérien, établi dans le but de mener l’opération militaire spéciale. Une fois le drone découvert, des chasseurs russes l’ont poursuivi.
Le drone a effectué un vol incontrôlé avec une perte d'altitude et est tombé dans l'eau suite à des manœuvres brusques. Les chasseurs russes ne sont pas entrés en contact avec le MQ-9, n'ont pas utilisé d'armes aéroportées et sont retournés sains et saufs à leur aérodrome d'origine, a souligné le ministère russe.
Moscou a qualifié l’incident de "provocation", alors que Washington insiste sur la version d’une "mission de routine".
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала