Une rare météorite retrouvée en Antarctique

© Photo Pixabay/robynmGlacier, image d'illustration
Glacier, image d'illustration - Sputnik Afrique, 1920, 25.01.2023
S'abonnerTelegram
Une roche spatiale lourde de plus de 7 kg a été retrouvée par une équipe de chercheurs dans le froid glacial de l’Antarctique. La traille de la météorite la range parmi les plus grandes jamais découvertes sur le continent.
Une équipe scientifique est tombée en Antarctique sur une météorite de 7,6 kilos. Parmi les 45.000 roches spatiales découvertes à ce jour sur le continent, celle-ci fait partie des cents plus grandes, indique un communiqué.

"La taille n'a pas nécessairement d'importance lorsqu'il s'agit de météorites, et même de minuscules micrométéorites peuvent être incroyablement précieuses sur le plan scientifique. Mais bien sûr, trouver une grosse météorite comme celle-ci est rare et vraiment excitant", expliquent les chercheurs.

L’équipe de Vinciane Debaille, planétologue à l'Université libre de Bruxelles (FNRS-ULB), a été la première à s'aventurer sur de nouveaux sites, où il est potentiellement possible de trouver des météores cartographiés par des images satellites. “Partir à l'aventure en explorant des zones inconnues est passionnant, mais nous avons aussi dû composer avec le fait que la réalité sur le terrain est bien plus difficile que la beauté des images satellites", se rappelle M. Debaille.
Cette équipe avait organisé une excursion dans l'Antarctique vers la fin décembre, passant ses nuits dans des tentes et se déplaçant en motoneiges. La température était toujours aux alentours de -10 degrés. Le chef d’équipe a fait savoir qu’à certains moments il faisait plus chaud qu’à Chicago.
Si l'Antarctique n'est donc pas une destination rêvée pour le tourisme, il possède un climat froid et sec, qui réduit l'altération des roches de l’espace. De plus le paysage enneigé permet de les repérer rapidement.

La plus grande météorite retrouvée en Namibie

Le record de la plus grande météorite jamais retrouvée est décerné à Hoba en Namibie, qui fait 2,7 mètres de hauteur et pèse 66 tonnes. Elle pèse donc 7.765 fois plus lourd que la dernière trouvaille.
Toutes les roches ayant été récupérées seront analysées par l'Institut royal des Sciences naturelles de Belgique. De leur côté, les chercheurs étudieront chacun des échantillons de sédiments qu’ils ont pu trouver sur le terrain.
"L'étude des météorites nous aide à mieux comprendre notre place dans l'univers" déclare avec excitation Maria Vlades, chercheuse à l’université de Chicago. Elle ajoute également "Plus la taille de l'échantillon de météorites est grande, mieux nous pouvons comprendre notre système solaire et mieux nous pouvons nous comprendre."
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала