Un Su-25 congolais se pose en feu après une attaque, son pilote en sort miraculé – vidéo

© Sputnik . Кирилл Нортон / Accéder à la base multimédiaUn Su-25. Image d'illustration
Un Su-25. Image d'illustration - Sputnik Afrique, 1920, 25.01.2023
S'abonnerTelegram
Un chasseur de l’armée congolaise a été attaqué le 24 janvier. Bien qu’il ait été en flammes, le pilote a réussi à le poser à l’aéroport et à s’en extraire. Le gouvernement congolais a accusé l’armée rwandaise. À son tour, le Rwanda dément et accuse les Congolais d’avoir violé son espace aérien.
Kinshasa a dénoncé l’attaque de son avion de chasse Su-25, mardi 24 janvier, par l’armée rwandaise dans l’espace aérien congolais, rapporte Media Congo en citant un communiqué du ministère de la Communication.
Selon le communiqué, l’attaque est survenue alors que l’appareil entamait un atterrissage à l’aéroport international de Goma, chef-lieu de la province du Nord-Kivu.
"Les tirs rwandais ont été dirigés vers un aéronef congolais volant à l’intérieur du territoire congolais. Il n'a nullement survolé l’espace aérien rwandais", précise le communiqué.
L’avion a atterri sans dégâts matériels majeurs.

Kigali dément

Les accusations ont été rejetées par la partie rwandaise.
Kigali affirme avoir pris des mesures défensives suite à la violation de son espace aérien par l’avion congolais.
Les relations entre la RDC et le Rwanda se sont détériorées depuis la résurgence, fin 2021, de la rébellion du M23 (Mouvement du 23 Mars).
Il a mené de larges offensives dans la province du Nord-Kivu jusqu’à s’emparer d’importantes localités.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала