Les troupes américaines en Allemagne sont des forces d'occupation, a déclaré Vladimir Poutine

© Photo PoolVladimir Poutine a échangé avec des jeunes de l'Université d'Etat de Moscou, le 25 janvier 2023
Vladimir Poutine a échangé avec des jeunes de l'Université d'Etat de Moscou, le 25 janvier 2023 - Sputnik Afrique, 1920, 25.01.2023
S'abonnerTelegram
Touchant à la question de la souveraineté européenne perdue pendant sa rencontre avec les étudiants, Vladimir Poutine a déclaré que les troupes américaines en Allemagne étaient toujours, à la fois juridiquement et dans les faits, une force d'occupation.
Le monde multipolaire, la nouvelle conception culturelle de la Russie et le conflit ukrainien: Vladimir Poutine a échangé avec des jeunes de l'Université d'Etat de Moscou en cette Journée de l'Etudiant.
Tout en revenant à la Seconde Guerre mondiale, le Président a rappelé que l'Allemagne avait été divisée en quatre secteurs, à savoir américain, anglais, français et soviétique.
"L'Union soviétique a officialisé la fin de ce statut d'occupation, mais pas les États-Unis. Et, à proprement parler, de fait et juridiquement, les forces d'occupation américaines se trouvent sur le territoire de la République fédérale [d’Allemagne]", a résumé M.Poutine.

"L'ennemi ne tient compte de rien"

Réitérant les objectifs principaux de l'opération militaire, à savoir la protection des civils et de la Russie, Vladimir Poutine a expliqué que l'ennemi ne tenait compte de rien.
"Ils tirent sur leur propre peuple dans le dos, vous comprenez! Ils ont mis en place des troupes de barrière".

Souveraineté européenne

Sur fond du conflit ukrainien, le Président russe a espéré qu'avec le temps, l'Europe regagnerait sa souveraineté.
"Beaucoup de ce qui se passe a des racines profondes [...]. Le moment viendra, il n'y a aucun doute là-dessus, d'une manière ou d'une autre, la souveraineté sera rendue à l'Europe. Apparemment, cela prendra un peu plus de temps", a déclaré Vladimir Poutine devant les étudiants.

La Russie ne vivra pas sans culture internationale

Vladimir poutine a affirmé que les Russes n'étaient "pas idéaux" et qu'il y avait "de quoi de débattre avec nous".
"Mais nous n'avons jamais eu l'idée d'annuler Beethoven ou Bach ou bien O. Henry. Qu'ils [les pays où la culture russe est boycottée] vivent sans Tchaïkovski, Dostoïevski et Tolstoï, mais nous n'allons pas vivre sans la culture classique mondiale", a-t-il tenu à mettre en valeur.
Bien qu'il n'y ait rien de mauvais en ce que des jeunes aillent vers le meilleur de la culture internationale, la base doit être russe, a jugé Vladimir Poutine.

Poutine définit la conception culturelle de la Russie

Le Président a placé l'assurance de la souveraineté russe parmi les objectifs essentiels de la politique d'Etat.
La défense du mariage en tant qu’"union entre un homme et une femme" est un des principes de la politique culturelle russe.
En outre, cette politique luttera contre l'utilisation excessive du vocabulaire étranger et des jurons.
Vladimir Poutine a d’ailleurs signé un nouveau décret en la matière. Il stipule que les pays inamicaux sapent la souveraineté culturelle "en détruisant les valeurs spirituelles et morales traditionnelles russes" et en contribuant "à l'aggravation des conflits" mondiaux.

Sur les élites occidentales

Vladimir Poutine a commenté les propos d'une étudiante victime d'atteinte à ses droits en Autriche. On lui a demandé de confirmer, via la signature d'un papier, que la Russie est un pays terroriste. Après son refus elle a dû quitter Vienne.
"J'entretiens de bonnes relations avec beaucoup d'Autrichiens simples et moins simples, et je sais qu'ils traitent notre pays avec beaucoup de gentillesse. Et, malgré [tout ce qui se passe] dans le monde, leur opinion sur notre pays ne change pas, contrairement aux élites politiques de certains pays, dont européens. [Elles] servent souvent non pas leurs propres intérêts nationaux, mais les intérêts des pays tiers", a fait remarquer le chef de l'Etat.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала