Les sanctions contre la Fédération malgache de pétanque maintenues malgré le paiement des arriérés

Boules de pétanque - Sputnik Afrique, 1920, 22.01.2023
S'abonnerTelegram
Les boulistes malgaches restent privés de toute compétition suite à la décision de la Fédération internationale de pétanque de maintenir les sanctions malgré le paiement des arriérés, selon RFI. La Fédération sport boule Malagasy (FSBM) accuse le coup et pointe du doigt la Fédération internationale de pétanque et jeu provençal (FIPJP).
Le Madagascar a exprimé son indignation face à la décision prise le 4 janvier dernier par Claude Azéma, président de la Fédération internationale de pétanque et jeu provençal (FIPJP), de proroger les sanctions adoptées en mars 2022 contre la Fédération sport boule Malagasy (FSBM), relate Radio France Internationale (RFI).
La FSBM et le ministère malgache de la Jeunesse et des sports regrettent l’absence de l’équipe du pays à la 11ème édition des Jeux des îles (JIOI) qui se tiendra cette année à Madagascar, ainsi qu’à d’autres compétitions internationales, selon RFI.
Dans sa lettre du 4 janvier, le Président de la FIPJP accuse la FSBM de factures d'hébergement impayées lors du championnat du monde de 2021 en Espagne.
Pourtant Amiroudine Andrialemirovason, président de la FSBM, assure que "le ministre a payé l'arriéré d’environ 8.681 de dollars le 15 mars 2022".
"C'est la totalité de la facture de toute la délégation malgache, du ministre et de la directrice générale des Sports. Mais malgré cela, la sanction est maintenue", note le responsable relayé par RFI.

De nouvelles accusations surgissent

Toutefois, la Fédération internationale dénonce l’ingérence des autorités politiques malgaches dans la Fédération de pétanque. Selon M.Azéma, il y aurait la présence de certains membres de l’ancienne direction qui ont été "éliminés à cause de comportements quasiment mafieux".
"On ne comprend plus ce qui se passe parce qu'à chaque fois qu'on apporte des explications, il trouve toujours une autre accusation", s’insurge à ce propos M.Andrialemirovason.
La directrice générale des Sports au sein du ministère de la Jeunesse et des sports, Rosa Rakotozafy, réfute aussi les accusations de la FIPJP.
"Ce n'est pas parce que tel président de fédération est en bons termes avec le ministre des Sports ou la directrice générale ou d'autres directeurs que cela veut dire que c'est louche. Chaque pays, chaque fédération nationale a sa façon de gérer en interne ses finances, sa fédération et cela ne concerne pas la fédération internationale", a-t-elle indiqué, citation relayée par RFI.
La fédération malgache annonce avoir demandé au président du Comité national olympique d'intervenir "parce que c'est aussi difficile pour le Madagascar de ne pas participer aux Jeux Olympiques".

D’autres sanctions dans le viseur?

Selon le site d’actualité malgache 2424.mg, la Fédération internationale de pétanque prévoit en outre de sanctionner les nations qui prendront part au tournoi de pétanque dans le cadre des JIOI 2023.
Le président du FIPJP compterait "organiser un tournoi de qualification pour le championnat du monde à la Réunion aux mêmes dates que les JIOI à Madagascar" ce qui pousserait les boulistes des îles voisines à privilégier le tournoi organisé la FIPJP.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала