Des éléphants saccagent plusieurs villages tchadiens, 600 habitants en quête de soutien

© Photo Pixabay / ajoheyhoUn éléphant en Afrique
Un éléphant en Afrique - Sputnik Afrique, 1920, 15.01.2023
S'abonnerTelegram
Plus de 600 villageois tchadiens ont été laissés sans moyens de subsistance à cause des raids réguliers d’éléphants. Les pachydermes affamés dévorent les stocks agricoles en saccageant les bâtiments.
En recherchant de la nourriture et de l’eau, des éléphants se sont rendus au sein de plusieurs villages dans la sous-préfecture de Dogou au Tchad (centre du pays), relate Al-Wihda. Ils ont saccagé les hangars aux fins murs contenant des semences. De plus, 30 hectares des cultures maraîchères ont été dévastés dans les localités de Palaki Keissou, Guelkou et Bigui.
Les invasions nocturnes durent depuis fin décembre.

Appel à l’aide

Le chef de Palaki Keisso, l’un des villages, où habitent plus de 600 personnes, a demandé de l’aide de la part des ONG. Le sous-préfet de Dogou a récemment visité les lieux pour constater les dégâts causés par les géants de la savane.
Selon l’organisation Elephant protection initiative (EPI), en 2016 le Tchad abritait environ 1000 éléphants. Historiquement, pendant la sécheresse ils migraient vers l'eau. Mais l'introduction de zones clôturées a perturbé ce mouvement.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала