Le conflit en Ukraine montre que l’Occident n’a pas été préparé à une guerre longue, selon El País

© Sputnik . Konstantin Mikhalchevsky / Accéder à la base multimédiaDes militaires russes et des blindés à Armiansk
Des militaires russes et des blindés à Armiansk - Sputnik Afrique, 1920, 31.12.2022
S'abonnerTelegram
Au cours du conflit en Ukraine, les alliés de Kiev ont dû faire face à plusieurs difficultés dont le manque d’arsenaux pour mener une guerre prolongée d’envergure, écrit El País.
Analysant les dix mois du conflit en Ukraine, le quotidien espagnol El País met en garde contre des "conclusions trop hâtives" concernant les succès des alliés de Kiev.
"Le conflit ukrainien montre à quel point nombre de leurs arsenaux et de leurs industries ne sont pas préparés à soutenir des efforts prolongés de guerre. Il y a un manque de munitions, un manque de pièces de rechange", estime William Alberque, directeur du département Stratégie, technologie et contrôle des armements à l'Institut international d'études stratégiques (IISS), cité par le quotidien.

Manque de munitions

Fin novembre, le New York Times constatait que neuf mois de conflit avaient sérieusement épuisé les stocks d’armes de l’Otan. En Ukraine, l'été dernier, les forces de Kiev tiraient 6.000 à 7.000 obus d'artillerie chaque jour alors que, par exemple, en Afghanistan, l’artillerie de l'Alliance consommait quotidiennement jusqu'à 300 obus.
Dans cette situation, l'Occident doit chercher des équipements et des munitions de l'ère soviétique, de plus en plus rares, que l'Ukraine pourrait utiliser, a alors indiqué le quotidien.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала