- Sputnik Afrique, 1920, 29.12.2022
Rétrospective de 2022

Missiles, drones, avions, bombes: les avancées militaro-techniques de l’Iran en 2022

© AP Photo / Vahid SalemiDrapeau iranien, Téhéran
Drapeau iranien, Téhéran - Sputnik Afrique, 1920, 30.12.2022
S'abonnerTelegram
Missiles Rezvan et Khaybar Shekan, drones Bavar-373, Kaman-22 et Shahed 149 Gaza, bombes Yasin… Malgré les lourdes sanctions financières et économiques, le complexe militaro-industriel iranien poursuit le développement et la production des armes et des équipements de combat les plus avancés.
En 2022 l'Iran a poursuivi le développement de nouvelles armes et de nouveaux équipements de combat, ainsi que la modernisation des modèles obsolètes.

Armement en missiles

En septembre 2022 deux nouveaux missiles, le Rezvan et le Khaybar Shekan, développés par le département aérospatial du Corps des gardiens de la révolution islamique (CGRI), ont été dévoilés lors du défilé militaire à l’occasion de la Semaine de la défense sainte.
Le Rezvan est un missile balistique de précision à un seul étage, à portée moyenne, à tête détachable, appartenant à la plus vaste classe de missiles de combat surface-surface. Le Rezvan utilise un carburant liquide. La tête qui est capable de se détacher pendant le vol ou lors de sa phase finale est équipée d'explosifs conventionnels. Les Iraniens affirment que Rezvan est capable de rentrer dans l'atmosphère à huit fois la vitesse du son, c'est-à-dire à Mach 8 (environ 10 200 km/h). Les performances annoncées sont équivalentes à celles du missile de croisière hypersonique russe Zircon, ce qui est peu probable.
Sa portée opérationnelle est de 1.400 kilomètres. Le missile peut être lancé à partir de complexes terrestres fixes et mobiles.
Le Khaybar Shekan est un missile balistique de précision de troisième génération à moyenne portée, à un seul étage et à tête détachable, appartenant à la plus vaste classe de missiles de combat surface-surface. Il utilise un carburant solide. Sa tête de 500 kilogrammes, équipée d’un explosif puissant et rapide, résiste à de très hautes températures et est capable de se détacher pendant le vol ou lors de sa phase finale.
Le missile Khaybar Shekan a une portée maximale de 1.450 kilomètres.
Les Iraniens affirment que le Khaybar Shekan est très manœuvrable et peut facilement pénétrer le système ennemi de défense antimissile. La conception de sa tête et ses extrémités d'ailes spéciales ont permis d’augmenter sa manœuvrabilité en phase finale pour contrer ces systèmes. Il est de plus très précis. Dans le même temps, la vitesse de la tête au moment du contact avec la cible est estimée à Mach 2-3.
Une autre caractéristique importante du Khaybar Shekan est sa conception optimale, qui le rend un tiers plus léger que les systèmes comparables et réduit son temps de préparation et de tir à un sixième du temps des modèles similaires.
Le missile Khaybar Shekan mesure 10,5 mètres de long, 80 centimètres de diamètre et pèse 4,5 tonnes avec une tête de 500 kilogrammes. L'enveloppe du missile est fabriquée en matériaux composites.
L'un des avantages du missile Khaybar Shekan est sa taille réduite par rapport aux modèles comparables. Par conséquent, un plus grand nombre peut être stocké dans l'espace limité des bases de missiles souterraines.
Le Khaybar Shekan est capable d'utiliser une grande variété de lance-missiles. Les lance-missiles Khaybar Shekan dévoilés, abritant deux missiles, sont des doubles montés sur des semi-remorques tirées par des tracteurs routiers commerciaux à 10 roues. Tous les éléments du lance-missiles sont placés dans le contour de la remorque, ce qui facilite son camouflage, la faisant ressembler à un conteneur de 40 pieds ou à une semi-remorque avec une tente.
Véhicules aériens sans pilote (drones)
Le 22 novembre 2022, le contre-amiral Shahram Irani, commandant de la marine iranienne, a annoncé que de nouveaux hélicoptères d'attaque et des véhicules aériens sans pilote à longue portée entraient en service.
Les hélicoptères de nouvelle génération seraient utilisés pour escorter les navires. Les drones, quant à eux, permettront aux unités navales de défendre des zones dans un rayon de 2.000 km. Les systèmes en service permettent d'utiliser simultanément des centaines de drones pour accomplir diverses tâches.
Le Kaman-22
C’est le premier véhicule aérien sans pilote à fuselage large du pays. Capable de transporter tout type de munition. Testé en 2021. La production en masse a commencé en 2022.
Objectif - reconnaissance et frappes aériennes
Temps de vol - 24 heures
Portée – 3.000 km
Capacité - 300 kg d'explosifs et d'équipements spéciaux
Un point important: le Kaman-22 est assemblé à l'aide de technologie américaine.
Les experts militaires notent que le Kaman-22 est une copie du drone de combat américain MQ-9 Reaper, mais de taille plus réduite.
Le Kaman-22 est le premier drone de combat à fuselage large produit localement qui est capable de transporter tout type de munition.
Le Kaman-22, équipé de fusées à réaction, peut engager des cibles jusqu'à 1.000 kilomètres de distance.
Toute une gamme de munitions de haute précision (intelligentes) et d'autres armements a été développée pour le Kaman-22. Elle comprend: des missiles air-air (Azarakhsh, Majid); des missiles surface-air (Shafaq, Sattar-4, le missile guidé antichar Almas); ainsi que des missiles de croisière antinavires, des aéronefs hybrides (drone - missile de croisière Heydar-1); des bombes planantes largables de précision avec guidage laser; des bombes largables conventionnelles; des bombes de petit diamètre.
Selon le commandement iranien, le Heydar-1 est un hybride entre un drone et un missile de croisière à lancement aérien. C'est-à-dire qu'il s'agit, en substance, d'une sorte de drone kamikaze. Il a une portée de 200 kilomètres, et atteint une vitesse de 1.000km/h (0,8M) au moment d'engager la cible.
Shahed 149 Gaza
Opéré par le Corps des gardiens de la révolution islamique. Nommé d'après la bande de Gaza, et plus précisément d'après la lutte des Palestiniens contre Israël. Il a été testé en avril 2022.
Shahed 149 Gaza est le premier drone iranien à turbopropulseur à haute altitude avec une longue durée de vol, similaire en taille, forme et objectif au MQ-9 Reaper américain.
Objectif - reconnaissance et frappes aériennes
Temps de vol - 35 heures
Distance de vol – 2.000 km avec une vitesse de croisière de 350 km/h.
Altitude de vol – 11.000 m
Puissance - sous les ailes d’une envergure de 21 m et sous le fuselage il peut transporter jusqu'à 13 bombes et 500 kg d'équipement életronique.
Particularité : moteur turbopropulseur.
Longueur : 10,5 m
Envergure des ailes : 21 m
Hauteur : 3,2 m
Moteur : 1 turbopropulseur, capacité de 650 à 750 c.v. (estimation)
Hélices : à 4 pales
Détecteurs électro-optiques/infrarouges: caméra à vision diurne à grossissement d'au moins 100-120x, caméra d'imagerie thermique, télémètre laser
Surveillance de l'environnement dans un rayon de 500 km
Détection d'avions furtifs dans un rayon allant jusqu'à 500 km
Antenne de communication par satellite
Bavar-373 modernisé
En 2022, l'Iran a poursuivi la modernisation de son système de défense aérienne Bavar-373, qui serait déjà supérieur au système russe S-400.
Le Bavar-373 utilise de multiples radars pour détecter simultanément jusqu'à 300 cibles, et pourrait en suivre jusqu'à 60 et en engager six. Il a une portée de seulement 210 km. (Le S-400 et le S-300B4 peuvent frapper des cibles à 400 km à Mach 14).
Le Bavar-373 peut présenter certains avantages par rapport à ses concurrents russes: par exemple la possibilité probable d'un déploiement plus rapide.
Les caractéristiques détaillées du Bavar-373 modernisé ne sont pas disponibles. Mais selon les observateurs, un radar mobile aurait été ajouté au complexe.

Armement aérien modernisé

En 2022 l'Iran a continué à moderniser son armement aérien. Les avions obsolètes Su-22, F-4 ou F-7 ont été équipés de bombes "Yasin" à guidage de précision de production nationale. La gamme de projectiles s'est considérablement élargie.
Les principales variantes des bombes planantes iraniennes sont le "Balaban" avec une portée allant jusqu'à 25 km de même que le "Yasin-1000" et le "Yasin-2000" avec une portée de 50 km. En 2022 elles étaient équipées d'ogives de 100, 225, 300, 450 et 925 kilogrammes.
En 2022 le complexe militaro-industriel iranien a lancé de plus les modifications "Yasin-1000ER" et "Yasin-500ER" avec une portée d'environ 150 et 200 km respectivement. Le guidage est assuré par des systèmes de navigation: un d’eux est inertiel et l’autre est satellitaire. En 2022, les ingénieurs travaillaient à l’incorporation d'une tête chercheuse active dans la famille des bombes "Yasin".
Ainsi, malgré les lourdes sanctions financières et économiques, le complexe militaro-industriel iranien (principalement le Corps des gardiens de la révolution islamique) poursuit le développement et la production des armes et des équipements de combat les plus avancés.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала