Le chef d'un réseau de trafic de migrants vers l'Europe arrêté au Niger

© Photo Pixabay / Peggy_MarcoLe Niger sur la carte
Le Niger sur la carte - Sputnik Afrique, 1920, 30.12.2022
S'abonnerTelegram
Une opération lancée par les forces de l'ordre nigériennes, françaises et espagnoles a permis d'arrête un Libyen soupçonné de diriger un réseau de trafic de migrants vers l'Europe, transitant par le Niger.
Un Libyen de 29 ans soupçonné d'être à la tête d'un réseau de trafic de migrants transitant par le Niger vers l'Europe, a été arrêté après une enquête conjointe de policiers nigériens, français et espagnols, a-t-on appris de source policière française.
Le suspect, interpellé le 20 décembre à Agadez, au nord du Niger, a assuré lors de son audition par les enquêteurs avoir fait partir "soixante migrants par semaine pendant sept ans", a détaillé à l'AFP Jean-Christophe Hilaire de la Direction de la coopération internationale de sécurité (DCIS) au ministère français de l'Intérieur.
Ces derniers, originaires pour la plupart du Nigeria ou du Cameroun, étaient conduits à travers le Niger à bord de pick-ups, en évitant les grandes villes. Ils passaient ensuite soit en Libye, soit en Algérie, avant de remonter en Europe. Le voyage leur coûtait entre 1.500 et 2.000 euros.
Le responsable présumé du trafic est actuellement incarcéré à Niamey. Son téléphone a été saisi et "d'autres interpellations de complices pourraient intervenir dans les semaines à venir", a expliqué M. Hilaire.
Le nord désertique du Niger est un corridor réputé pour le trafic de migrants, de drogue et d'armes. Il abrite également des groupes djihadistes.

Une enquête financée par l'UE

L'enquête a été menée par une équipe internationale d'investigations, financée par l'Union européenne. Elle est composée de trois policiers français de la police aux frontières et de trois Espagnols, afin d'appuyer leurs collègues nigériens.
Les policiers européens sont présents dans le pays depuis 2017. Depuis cette date, 196 filières d'immigration irrégulière ont été identifiées et 824 personnes arrêtées, a indiqué la DCIS.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала