La marine russe reçoit un sous-marin nucléaire dernier cri - vidéo

© Sputnik . Pavel LvovLe sous-marin nucléaire Généralissime Souvorov
Le sous-marin nucléaire Généralissime Souvorov - Sputnik Afrique, 1920, 29.12.2022
S'abonnerTelegram
Le sous-marin nucléaire Généralissime Souvorov, capable de porter 16 missiles intercontinentaux, a intégré la Marine russe. Un autre appareil de la même classe, l’Empereur Alexandre III, a été mis à l’eau le même jour. Vladimir Poutine a assisté à la cérémonie en visioconférence.
La Flotte du Pacifique russe a reçu ce jeudi 29 décembre le sous-marin à propulsion nucléaire Généralissime Souvorov. Ce sixième navire de la classe Boreï-A présente "de nombreuses caractéristiques sans équivalent dans le monde", a affirmé Vladimir Poutine qui assistait à la cérémonie en visioconféernce.
"Le Généralissime Souvorov est armé de missiles balistiques Boulava qui augmentent de manière tangible les capacités de nos forces navales nucléaires", a souligné le Président.
Pour rappel, le 3 novembre, la Défense russe a annoncé que ce sous-marin avait effectué un tir d’essai d’un missile Boulava depuis la mer Blanche. Le missile avait détruit sa cible sur un polygone au Kamtchatka.
Toujours ce jeudi, un autre sous-marin nucléaire de la classe Boreï-1, baptisé Empereur Alexandre III, a été mis à l’eau aux chantiers navals de Severodvinsk, dans le nord de la Russie.
D’après le Président, quatre autres engins de ce type seront construits dans le cadre du programme d'armement national, "ce qui garantira la sécurité de la Russie pour les décennies à venir". Les sous-marins de la classe Boreï-À sont capables de porter jusqu’à 16 missiles intercontinentaux Boulava.

L’armée russe se renforce

Le drapeaude la marine russe a également été hissé ce jeudi sur la corvette Grad qui rejoint la flotte de la mer Baltique et sur le dragueur de mines Anatoli Chlemov qui fait désormais partie de la flotte du Pacifique.
Le Président a souligné que le Grad est le dixième navire du projet Bouïan-M qui s’est montré efficace au cours des opérations militaires en Syrie et en Ukraine.
Le 21 décembre, Vladimir Poutine et le ministre russe de la Défense Sergueï Choïgou ont annoncé une série de mesures pour assurer la sécurité militaire de leur pays. Parmi elles, la mise en service, l’année prochaine, de 22 lanceurs de missiles nucléaires Iars, Sarmat et Avangard. L’armée russe devrait en outre augmenter son arsenal de missiles hypersoniques Kinjal et Zirkon et se doter du sous-marin nucléaire Empereur Alexandre III. Par ailleurs, quatre autres sous-marins et douze navires de surface devraient être livrés à l’armée russe.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала