Avec 102 enfants et 568 petits-enfants, un agriculteur ougandais dit stop aux naissances

Femme enceinte - Sputnik Afrique, 1920, 28.12.2022
S'abonnerTelegram
Un agriculteur ougandais décide de mettre fin à l’agrandissement de sa famille, selon le magazine britannique The Sun. Polygame, il possède plusieurs centaines d’enfants et de petits enfants.
Un habitant de Lusaka, Musa Hasahya, 67 ans, a finalement décidé d’arrêter d'élargir sa famille, faute de moyens pour s’en occuper, a rapporté le magazine britannique The Sun.
"Mes revenus sont devenus de plus en plus faibles au fil des ans en raison de l'augmentation du coût de la vie et ma famille est devenue de plus en plus nombreuse", a-t-il déclaré.
Cet agriculteur ougandais a 12 femmes, 102 enfants et 568 petits-enfants.
"J'ai épousé une femme puis une autre. Comment un homme peut-il être satisfait d'une seule femme?" se demande-t-il, cité par The Sun.

Une famille sous contrôle

Selon The Sun, M.Hasahya assure que toutes ses femmes habitent dans la même maison, pour non seulement les "surveiller", mais aussi pour les empêcher de s’enfuir avec d’autres hommes.
Environ un tiers de ses enfants vivent avec lui dans sa ferme. Son plus jeune fils a six ans, tandis que l’aîné a 51 ans, soit 20 ans de plus que Zulaika, sa plus jeune épouse.

Une décision unanime

Outre l’agriculteur, Zulaika, mère de 11 de ses enfants, souhaite aussi mettre un terme aux naissances, en ayant recours aux contraceptifs controversés et souvent liés à la promiscuité.
"Je n'ai plus d'enfants […]. J'ai saisi la situation financière déplorable et je prends maintenant la pilule contraceptive", a-t-elle conclu.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала