- Sputnik Afrique, 1920
Donbass. Opération russe
La Russie a lancé le 24 février 2022 une opération militaire en Ukraine pour protéger les habitants du Donbass subissant le blocage et les attaques de Kiev depuis 2014.

L’opération en Ukraine apporte des modifications aux armes du groupe Kalachnikov

© Sputnik . Grigori SyssoevLogo du groupe Kalachnikov
Logo du groupe Kalachnikov - Sputnik Afrique, 1920, 26.12.2022
S'abonnerTelegram
"C’est une tâche qui nous est fixée par le Président". Le groupe Kalachnikov étudie les avis des militaires participant à l’opération en Ukraine relatifs à ses armes, cela concerne notamment le fusil de précision Tchoukavine et le pistolet-mitrailleur Kalachnikov.
L’utilisation au combat en Ukraine du fusil de précision Tchoukavine et du pistolet-mitrailleur Kalachnikov PPK-20 est suivie de près par le groupe Kalachnikov. Les avis des militaires sur ces armes sont pris en considération par les concepteurs.
"Nous recevons constamment les réactions de nos militaires qui participent à l’opération militaire spéciale [en Ukraine, ndlr]. C’est une tâche qui nous est fixée par le Président. Cette communication avec les militaires est bien organisée dans notre groupe. Elle nous permet de modifier constamment nos produits sur la base des réactions à leur utilisation au combat. Les avis sont attentivement étudiés et pris en compte en ce qui concerne nos récents produits livrés dans la zone de l’opération militaire, à savoir le fusil de précision Tchoukavine SVTch et le pistolet-mitrailleur Kalachnikov PPK-20", a fait savoir le président du groupe Alan Louchnikov cité par son service de presse.

Réactions sur l’AK-12 et les drones

En ce qui concerne les modifications apportées aux produits du groupe, M.Louchnikov a cité en exemple le fusil d’assaut AK-12.
Selon lui, le fusil fabriqué actuellement "diffère sensiblement" de celui qui a été adopté officiellement en 2018.
Alan Louchnikov a ajouté que le groupe recevait également des réactions sur les drones fabriqués par le groupe.

Des fusils déjà achetés par l’armée

Début novembre, il avait annoncé à Sputnik que le ministère russe de la Défense avait commencé à acheter des fusils SVTch.
"Nous avons signé un contrat pour l’année en cours, pour l’année prochaine et ainsi de suite", avait-il signalé, sans préciser combien de fusils seraient livrés à l’armée.
Le SVTch est destiné à remplacer le fusil de sniper Dragounov SVD en service depuis 1963.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала