- Sputnik Afrique, 1920
Donbass. Opération russe
La Russie a lancé le 24 février 2022 une opération militaire en Ukraine pour protéger les habitants du Donbass subissant le blocage et les attaques de Kiev depuis 2014.

Vers une Ukraine "néo-colonie" des États-Unis?

© AP Photo / Andrew HarnikVolodymyr Zelensky et Joe Biden, le 21 décembre à Washington
Volodymyr Zelensky et Joe Biden, le 21 décembre à Washington - Sputnik Afrique, 1920, 23.12.2022
S'abonnerTelegram
Les Ukrainiens vont devoir vivre "une politique néocoloniale" en contrepartie de l’aide financière et militaire américaine, dont les systèmes américains Patriot, estime auprès de Sputnik l’experte mexicaine Ana Teresa Gutiérrez del Cid. Le gouvernement ukrainien continue à "alimenter le conflit", affirme-t-elle.
La récente visite-éclair de Volodymyr Zelensky à Washington peut être considérée comme le premier pas de Kiev vers le statut de néo-colonie américaine, estime dans un entretien à Sputnik Ana Teresa Gutiérrez del Cid, analyste géopolitique à l'Université métropolitaine autonome du Mexique (UAM).
"L'Ukraine est endettée de milliards de dollars, et cela veut dire que sa population va devoir vivre une politique néocoloniale, parce que toutes ces armes, tous ces prêts, ne sont pas gratuits, tôt ou tard ils vont être invoqués et ils vont facturer des intérêts énormes", déclare cette spécialiste de l’Europe de l'Est qui a étudié en Ukraine.

Une visite contre-productive

Cette visite du Président ukrainien représente aussi "une provocation" pour le Kremlin et une démonstration que l'Ukraine vit une guerre par procuration entre les États-Unis, avec ses alliés européens, et la Russie, poursuit Ana Teresa Gutiérrez del Cid.
De plus, l’accueil chaleureux de Washington à Zelensky implique également que le pays nord-américain est déjà entré dans le conflit de manière plus directe, selon l'experte.
"Au lieu d'accepter la paix avec la Russie, ce que [le gouvernement ukrainien] fait, c'est continuer à alimenter le conflit en recevant ces Patriots [systèmes de défense]. De cette façon, les États-Unis sont sur le point d'être impliqués dans le conflit", alerte-elle soulignant que le conflit actuel est "vraiment dramatique pour la Russie".
Quant à la reconfiguration mondiale qui a lieu actuellement, l’analyste affirme que la Russie avec des puissances telles que la Chine et l'Iran, représente "un modèle alternatif, un monde différent" de celui que l'Occident propose. Ce bloc contre l'hégémonie américaine, rappelle-t-elle, prône une dé-dollarisation de leurs économies pour miser sur un marché des changes plus diversifié permettant à chaque pays de commercer avec sa devise.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала