Les recettes non pétrolières du fisc camerounais battent un record

CC BY-SA 4.0 / Bdx / Yaoundé, Cameroun
Yaoundé, Cameroun - Sputnik Afrique, 1920, 23.12.2022
S'abonnerTelegram
À la surprise générale, un rapport de la Direction générale des impôts du Cameroun, datant de décembre, montre que les recettes non pétrolières ont atteint un montant record, nettement supérieur à l’année précédente.
Le Cameroun a amassé une somme record de recettes fiscales non pétrolières, qui se sont élevées à environ 3,28 milliards de dollars fin novembre, a annoncé la Direction générale des impôts (DGI) du Cameroun.
"Le record de performance concerne les recettes fiscales non pétrolières", indique un rapport de la DGI.
L’objectif à atteindre était de 3,14 milliards de dollars, précise l’institution.
En comparaison avec les recettes de la même période en 2021, qui s’élevaient à près de 2,85 milliards de dollars, il y a une de hausse d’environ 429 millions de dollars, soit une progression de 15,1%.
La DGI a collecté, depuis le début de l’année, une enveloppe totale de 3,9 milliards de dollars d’impôts. Une hausse d’environ 664 millions de dollars (+20,3%) par rapport à la même période de 2021, selon le même rapport.

La numérisation à la clef de ce succès ?

Cette réussite remarquable le fisc camerounais en 2022, s’expliquerait par la réforme sur la numérisation mis en place par le gouvernement camerounais.
Selon la chaîne de télévision Africa 24, une enveloppe budgétaire de près de 21 millions de dollars a été mise à la disposition du ministère de la Fonction publique et de la réforme administrative. Le programme de digitalisation a été financé à plus de 67% du budget.
"Aujourd’hui, tout est complètement fait en ligne au niveau des grandes, des moyennes, des petites et des micro-entreprises des chefs-lieux des régions. Il est possible de s’enregistrer à partir de son téléphone ou de son ordinateur, et de payer l’impôt sans se rapprocher de l’administration fiscale. Car, il n’y a plus de caisse au niveau de l’administration des impôts. Même les différentes attestations fiscales s’acquièrent désormais en ligne", s’est félicité Modeste Mopa Fatoing, directeur général des Impôts, lors de la réunion de coordination au mois de juin 2022, relayé par le site Investir au Cameroun.
Résultat de cette course à la digitalisation, le temps consacré par le contribuable à l’acquittement de ses obligations fiscales au Cameroun est passé de plus 600 heures par an avant la réforme, à moins de 20 heures après, souligne le site Investir au Cameroun.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала