- Sputnik Afrique, 1920
Donbass. Opération russe
La Russie a lancé le 24 février 2022 une opération militaire en Ukraine pour protéger les habitants du Donbass subissant le blocage et les attaques de Kiev depuis 2014.

Les aides à l’Ukraine font prolonger un conflit "qui sert d'abord les intérêts américains"

© Sputnik . Igor Mikhalev / Accéder à la base multimédiaLe drapeau américain au-dessus de la Maison-Blanche
Le drapeau américain au-dessus de la Maison-Blanche - Sputnik Afrique, 1920, 21.12.2022
S'abonnerTelegram
L’UE ne fait aucun audit de ses aides fournies à l’Ukraine, pourtant connue pour sa corruption, et continue d’en débloquer davantage. Interrogé par Sputnik, l’ex-eurodéputé français Florian Philippot a estimé que cet argent pourrait être détourné. Ce alors que les livraisons d’armes occidentales font durer le conflit au profit de Washington.
Des milliards d’euros d’aide envoyés par l’Union européenne à Kiev risquent de tomber entre de mauvaises mains, surtout quand Bruxelles ferme les yeux sur les dépenses, a estimé l’ex-eurodéputé français Florian Philippot dans une interview accordée à Sputnik Afrique.
"Or, où vont réellement ces milliards? Nous savons que l'Ukraine est un pays très corrompu. Donc, il est légitime de penser qu'il y a des détournements d'argent. On sait que le Président Zelensky lui-même a été impliqué dans des affaires louches conférées par les Pandora Papers en 2021. Donc à tout le moins, il serait bon de faire un bilan avant de continuer. Et, question ultime, est-ce que cela sert vraiment la paix? Est-ce que c'est utile pour la paix ou est-ce que cela entretient la guerre?", a indiqué le président des Patriotes.
En effet, les Vingt-Sept ont décidé le 12 décembre de débloquer une macro-aide financière de 18 milliards d'euros à l'Ukraine en 2023, suivie d’un milliard d’euros supplémentaires, promis exclusivement par l’Hexagone.
Cette enveloppe française devrait aider le pays à passer l’hiver. Des annonces qui ont fait réagir M.Philippot sur Twitter, où il a mis en valeur l’absence de bilan de l’utilisation de l’argent déjà fourni.

Entre mafias et oligarques

Auprès de Sputnik, il suggère plusieurs débouchés de cet argent européen sur fond d’omerta totale:
"Aucun débat n'est autorisé. Je crains que de l'argent aille sur des mafias, aillent enrichir des oligarques ukrainiens ou installés en Ukraine. On sait qu'il y a des achats de luxe dans des pays européens de la part d'Ukrainiens plus qu'avant. Donc on peut penser que c'est une partie de l'argent qui est détourné. Je pense que cet argent va peu au peuple et ne sert pas vraiment la paix. En tout cas", poursuit l’ex-député européen.
En plus de l’envoi d’argent susceptible de ne jamais atteindre ses buts annoncés comme humanitaires, il est question des livraisons d’armes européennes. Elles "ne servent pas la paix, mais entretiennent la guerre […] le plus artificiellement et le plus longuement possible", souligne Florian Philippot. Il s’agit d’un conflit "qui sert d'abord les intérêts américains":
"Par l'achat d'armes par des pays européens à l'Amérique, par la déstructuration complète des relations énergétiques entre la Russie et les pays européens, au bénéfice de l'énergie américaine, du gaz notamment, et par le chaos économique et industriel dans les pays européens au bénéfice de l'industrie américaine et de l'économie américaine."

Comment rétablir la paix

Selon le chef du parti Les Patriotes, il faudrait agir autrement si l’objectif est vraiment de mettre un terme aux hostilités:
"Si on voulait servir la paix, on se mettrait autour d'une table, on reprendrait les questions qui sont latentes depuis des années et des années. On les connaît, qui avaient déjà été posées par les accords de Minsk et Minsk II et on réfléchirait sérieusement."

Les États-Unis récoltent les profits

Enfin, Washington semble jouer un double jeu malgré sa posture d’allié du Vieux Continent, lequel risque de subir les lourdes conséquences économiques du comportement de l’Occident dans ce conflit en Ukraine. La nouvelle loi américaine visant à contenir l’inflation ne fait qu’enfoncer le clou:
"Les États-Unis profitent de la situation qu'ils ont eux-mêmes créée en aggravant la situation par cette loi, la loi de réduction de l'inflation, qui en fait est une subvention massive de centaines de milliards de dollars à l'industrie américaine au moment où les États-Unis savent bien que les industries des pays européens sont en train de chuter."
Le fait que les Américains vendent leur gaz quatre fois plus cher à l’UE ne contribue qu’à l’aggravation de l’écart "entre les pays européens et eux-mêmes à leur bénéfice" et à la délocalisation d'entreprises vers les États-Unis, conclut-il.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала