Des blindés défectueux fournis à l’armée allemande

© Flickr / 270862Véhicule de combat d'infanterie Puma
Véhicule de combat d'infanterie Puma  - Sputnik Afrique, 1920, 18.12.2022
S'abonnerTelegram
Aucun des 18 véhicules de combat d’infanterie Puma ultramodernes n’a fait ses preuves lors des exercices, selon un général de la Bundeswehr. Cerise sur le gâteau: ces engins étaient destinés à la Force de réaction rapide de l’Otan.
Le général allemand Ruprecht von Butler tire la sonnette d’alarme après que deux compagnies de sa division blindée se sont entraînées au tir avec des chars de combat Leopard 2 et des véhicules de combat d'infanterie Puma à Munster en Basse-Saxe, rapporte le Spiegel.
Les résultats déplorables des exercices ont été exposés dans sa lettre de plusieurs pages à son patron, l'inspecteur de l'armée, dont le contenu est parvenu à la ministre de la Défense.
La situation s’aggrave, selon le général, du fait qu’une brigade faisant partie de sa division formera le noyau de la Force de réaction rapide de l'Otan l'année prochaine.
Le général a rapporté à son supérieur que la disponibilité opérationnelle du Leopard 2 était à environ 80 à 90% et que les dégâts pouvaient généralement être réparés en priorité du jour au lendemain. Avec les Puma, tout est beaucoup moins rose.

Disponibilité 0 et incendie dans le compartiment conducteur

"Au cours des huit derniers jours d’entraînement, la disponibilité opérationnelle de 18 véhicules de combat d’infanterie est tombée à 0. Donc un échec total. Les deux derniers Puma encore opérationnels étaient également hors de combat le jour des tirs hier, après une heure et demie, avec des défauts de tourelle", écrit le Spiegel en citant la lettre.
Le média détaille que l’électronique de ce véhicule high-tech a été particulièrement vulnérable.
"Il y a même eu un grave incendie de câble dans le compartiment du conducteur d'un char. Les effectifs étaient déjà au courant de la nature des défauts, mais ils ne s'étaient jamais produits avec cette fréquence auparavant."

Remplacement par un véhicule éprouvé

Le général signale que des fonds budgétaires considérables ont été dépensés, "mais le résultat n'a pas été à la hauteur des attentes".
Selon le Spiegel, l'armée souligne toutefois que la Bundeswehr sera en mesure de remplir ses obligations envers l'Otan l'année prochaine même sans Puma. Ils seront remplacés dans la Force de réaction rapide de l'Otan par l'ancien mais déjà éprouvé véhicule de combat d'infanterie Marder.
La ministre Lambrecht traitera du processus lundi.
La commissaire du Bundestag à la Défense Eva Högl avait précédemment déploré que la base matérielle de l’armée allemande se soit dégradée suite au soutien à l’Ukraine en matériel de guerre.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала