Au Burkina Faso, "le combat pour l’indépendance totale a commencé", selon Ibrahim Traoré

© AP Photo / Kilaye BationoIbrahim Traoré
Ibrahim Traoré - Sputnik Afrique, 1920, 11.12.2022
S'abonnerTelegram
Le destin du Burkina Faso a changé depuis le 30 septembre dernier, mais la lutte pour en faire un État indépendant est loin d’être terminée, estime le capitaine Ibrahim Traoré, au pouvoir dans le pays.
"L’heure n’est pas à la fête, notre indépendance n’est pas acquise, parce que nos terres sont occupées, notre économie est balbutiante et nos mains sont liées", a déclaré le Président burkinabè de transition, le capitaine Ibrahim Traoré, dans un discours à la nation à l’occasion du 62e anniversaire de l’accession à l’indépendance du pays.
Estimant que le 30 septembre dernier était le jour décisif dans l’histoire du pays, M.Traoré a tenu à souligner que "le combat pour l’indépendance totale a commencé" ce jour-là.
"Ce combat passe nécessairement par les armes, mais aussi par nos valeurs, nos comportements et le redressement de notre économie."

"Plus de sacrifices"

Le Président de transition a demandé "plus de sacrifices" à ses compatriotes afin "que cette lutte soit menée par les Burkinabè pour libérer les terres du Burkina Faso", les appelant à "rester confiants, soudés, mobilisés derrière les forces de défense et de sécurité".
Depuis 2015, des attaques djihadistes frappent régulièrement le Burkina Faso, ce qui entraîne de nombreux morts et pousse les habitants du pays à fuir leur terre natale.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала