En Tunisie, les pharmaciens alertent sur une pénurie de médicaments

Tunis - Sputnik Afrique, 1920, 05.12.2022
S'abonnerTelegram
Le Syndicat tunisien des propriétaires de pharmacies privées à signalé un risque de pénurie de médicaments en Tunisie suite à la décision des grossistes de suspendre leurs activités.
Le stock de médicaments dans la plupart des pharmacies privées en Tunisie "ne dépasse pas trois jours", a alerté, ce lundi 5 décembre, la secrétaire générale du Syndicat tunisien des propriétaires de pharmacies privées, Thouraya Naifer.
Réagissant à la décision de suspension des activités des grossistes des médicaments en Tunisie, Naifer a mis en garde contre les "répercussions désastreuses" de l'arrêt de l'activité sur le citoyen en termes de sécurité et d'approvisionnement de médicaments, en particulier pour les personnes atteintes de maladies chroniques.
Les répercussions de la suspension de l'activité "ouvriront la porte au commerce parallèle des médicaments", a-t-elle déclaré aux médias.
De son côté, le conseil national de l'ordre des Pharmaciens de Tunisie (CNOPT) a exprimé, sa forte inquiétude quant à l'impact de la suspension de ces activités par les grossistes sur le droit des malades à l'accès aux médicaments.
Cité par le média, le CNOPT explique que "l'arrêt de l'activité des pharmaciens grossistes impactera directement le stock des médicaments dans les pharmacies et leur capacité à satisfaire les besoins des malades".

Les grossistes suspendent la distribution de médicaments

La Chambre syndicale nationale des pharmaciens grossistes-répartiteurs (CSPGR) avait annoncé, vendredi dernier, la suspension de l'activité de distribution de médicaments sur tout le territoire tunisien, à partir de ce 5 décembre.
Cette décision intervient suite au non renouvellement, par les autorités, de l'attestation d'exonération de la retenue à la source sur les ventes des médicaments au titre de l’année 2022, ce qui a "impacté les charges financières des grossistes-répartiteurs".
Cet arrêt d’activité se poursuivra jusqu’à ce que des solutions concrètes soient trouvées pour sauver le secteur, assurer la distribution des médicaments dans le pays et garantir leur accès aux malades, précise la Chambre.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала