Ascenseurs, transports, banques… À quoi s’attendre pendant les coupures d’électricité

CC BY 2.0 / Metro Centric / Gare de LyonLa gare de Lyon à Paris (archive photo)
La gare de Lyon à Paris (archive photo) - Sputnik Afrique, 1920, 04.12.2022
S'abonnerTelegram
Alors que les autorités françaises parlent de coupures d’électricité volontaires en hiver en cas de tensions sur le réseau électrique, Europe 1 a dressé une liste des services et infrastructures dont les Français se verront privés. Cela ne concerne pas uniquement le chauffage ou l’éclairage.
À partir de janvier, le gouvernement français n’exclurait pas de procéder à des coupures de courant volontaires dans différentes villes et départements pour apaiser le réseau électrique français. Des délestages qui pourraient avoir des impacts considérables non seulement sur le fonctionnement des foyers, mais aussi sur tous les systèmes automatisés et électriques qui abondent dans les rues ou les lieux de travail, relate Europe1.

Transports

S’il y a des coupures de courant, les ascenseurs et les escalators, mais aussi les transports en commun comme le métro, le tramway et les trains ne fonctionneraient plus.
Les automobilistes, quant à eux, ne pourront plus utiliser les stations-service car les pompes seront dans l’incapacité de fournir du carburant.
Les feux de signalisation et l’éclairage public resteront éteints dans certaines zones, bien qu’ils soient considérés comme des infrastructures prioritaires, selon une hypothèse du ministère de la Transition écologique.

Banques et magasins

La carte bleue deviendra inutile, car il sera impossible de payer avec.
"Ce qui peut être impacté, ce sont les systèmes pour les achats. Aller acheter quelque-chose chez son commerçant pourrait être compliqué car tous les TPE et les modules de paiement sont alimentés électriquement donc il peut être prudent de retirer de l’argent en liquide", précise Yann Dolbeau, co-fondateur d’Enoptea filiale d’Epsa, un cabinet de conseil en optimisation de performance. Même se procurer de l’espèce sera compliqué, car impossibilité de recourir aux traditionnels distributeurs de billets.
Certains magasins devront également fermer leurs portes puisque les sas d’entrée sont bien souvent électriques, tout comme ceux de nombreux immeubles.
En septembre, Emmanuel Macron a exhorté les Français à "être au rendez-vous de la sobriété" pour éviter les rationnements en gaz et électricité cet hiver, invoquant dans cette lutte la solidarité entre les pays européens. Alors que la grogne sociale monte en France et que les manifestations se multiplient, c’est toute l’Europe qui pourrait bientôt s’embraser. Selon l’historien hongrois Laszlo Bernat Veszpremy, la crise énergétique en Europe pourrait se conjuguer à d’autres phénomènes, comme la crise de l’immigration, provoquant d’importants troubles civils. En effet, des manifestations anti-gouvernementales ont eu lieu cet automne en Allemagne, en France, aux Pays-Bas et en République tchèque.
Certains manifestants ont parfois lié le conflit en Ukraine à leur contestation sociale, demandant l’arrêt des livraisons d’armes occidentales à Kiev, la levée des sanctions contre la Russie ou la tenue de pourparlers.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала