Les Argentins ont trouvé un bouc émissaire pour leur défaite face aux Saoudiens au Qatar

© AP Photo / Natacha PisarenkoMauricio Macri
Mauricio Macri  - Sputnik Afrique, 1920, 24.11.2022
S'abonnerTelegram
La retentissante défaite de l'Argentine face à l'Arabie saoudite au Mondial 2022 a poussé de nombreux supporters argentins à attribuer la malchance à la présence de l'ancien Président Mauricio Macri dans les tribunes. Des Argentins ont même lancé une pétition sur Internet pour qu'il n'assiste plus aux matchs de son équipe.
L'actuel président exécutif de la Fondation FIFA et ex-Président argentin Mauricio Macri, venu au Qatar pour assister à la Coupe du monde de football, a été désigné coupable de la récente défaite sensationnelle de l'Argentine face à l'Arabie saoudite. De nombreux supporters n'ont pas su l'expliquer par des raisons normales et l'ont attribuée à la malchance portée par la présence dans les tribunes de M.Macri.
Le match s'est soldé par un score de 2 à 1 en faveur des Saoudiens. La présence de l'ancien chef d'État dans le stade n'est pas passée inaperçue. Bientôt, les réseaux sociaux lui ont donné le surnom de mufa, un mot utilisé familièrement dans le Río de la Plata pour désigner ceux qui portent malheur à leur entourage.
Le hashtag #MacriMufa s'est répandu sur Twitter pour héberger des blagues, mèmes et même des insultes de fans en colère. Le média alternatif Todo Negativo est allé jusqu'à lancer une pétition sur la plateforme Change.org pour que Macri ne fréquente plus les matchs de l'équipe nationale argentine au Mondial. La pétition a déjà recueilli près de 30.000 signatures.

Un autre match "maudit"

La peur de la malchance est peut-être ce qui a conduit les membres de l'équipe argentine à rejeter, selon les médias de ce pays sud-américain, une demande de Macri de leur rendre visite.
Les accusations contre Macri sont même allées plus loin. La surprenante défaite de l'Allemagne contre le Japon a aussi été attribuée par certains internautes à la malédiction qui, selon les superstitieux, accompagnerait l'homme politique. Il se trouve que Macri avait placé l'Allemagne parmi l'un des candidats incontestés au titre, en utilisant une phrase qui a déclenché une autre polémique: "L'Allemagne ne peut jamais être exclue, une race supérieure. Jouez toujours jusqu'au bout", a-t-il déclaré dans une interview.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала