La Libye devient le premier producteur africain de pétrole en octobre, selon l'OPEP

Pétrole - Sputnik Afrique, 1920, 22.11.2022
S'abonnerTelegram
Un "véritable chamboulement de positions au sommet des producteurs pétroliers africains". D'abord le Nigeria, puis l’Angola ont été évincés tour à tour, en automne 2022, de la place de premier producteur de pétrole d’Afrique, selon l’OPEP. C'est la Libye qui se classe le plus important producteur africain d'or noir en octobre.
La Libye a été classée au premier rang des producteurs de pétrole africains pour le mois d'octobre, selon l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP). Sa production quotidienne a augmenté d'environ 6.000 barils par jour pour atteindre environ 1,163 million de barils de pétrole quotidiens.
Il s'agit d'un deuxième chamboulement dans ce classement depuis le début de l'automne. L’Angola a d'abord évincé le Nigeria, au 3e trimestre 2022, en tant que premier producteur d'or noir en Afrique durant le 3e trimestre 2022, puis a perdu ce statut en octobre au profit de la Libye.

Un déclin général

Dans son rapport mensuel sur le marché pétrolier, l'OPEP déclare ainsi que le mois dernier, la Libye s'est classée en tête de l'Organisation des pays producteurs de pétrole sur la liste du continent africain avec 1,163 million de barils par jour, suivie de l'Angola avec 1,067 million de barils par jour.
L'Algérie vient quatrième avec 1.036 million de barils. Outre ces quatre grands, les autres pays membres de l’OPEP en Afrique sont le Congo (257.000 barils), le Gabon (214.000 barils) et la Guinée équatoriale (74.000 barils).
Il s'agit d'un "véritable chamboulement de positions au sommet des producteurs pétroliers africains", constate le média Le 360 Afrique. Cela refléterait le déclin de la production de pétrole sur le continent et les difficultés structurelles rencontrées par certains producteurs.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала