- Sputnik Afrique, 1920
Donbass. Opération russe
La Russie a lancé le 24 février 2022 une opération militaire en Ukraine pour protéger les habitants du Donbass subissant le blocage et les attaques de Kiev depuis 2014.

Opération en Ukraine: l’armée russe se retire de la ville de Kherson

© Sputnik . Konstantin Mihalchevskiy / Accéder à la base multimédiaArmée russe près de Kherson
Armée russe près de Kherson - Sputnik Afrique, 1920, 09.11.2022
S'abonnerTelegram
Après avoir évacué des dizaines de milliers de civils de la région, l’armée russe se retire de la rive droite du Dniepr. Une décision prise pour éviter de lourdes pertes humaines, selon le commandant de l’opération russe en Ukraine.
L’armée russe quitte la ville de Kherson, a annoncé le général Sergueï Sourovikine, commandant des forces russes en Ukraine.
S’exprimant devant le ministre russe de la Défense, le chef de l’opération militaire a indiqué que ce retrait permettra de sauver la vie de milliers de civils et de militaires. Les objectifs de l’opération russe restent quant à eux maintenus.

"Organiser la défense sur la rive gauche du Dniepr est l'option la plus rationnelle dans les circonstances actuelles", a indiqué M.Sourovikine.

Il a accusé les forces ukrainiennes de mener des attaques indiscriminées contre la ville de Kherson, qui était contrôlée par les troupes russes depuis début mars.
Toujours selon lui, les pertes subies par l'armée ukrainienne dans les combats autour de Kherson s'élèvent à près de 9.500 soldats, alors que celles des forces russes sont de 7 à 8 fois inférieures.
"La vie et la santé de nos soldats restent notre priorité", a assuré M.Sourovikine.
En octobre, les autorités de Kherson ont organisé l'évacuation de civils vers la rive gauche du Dniepr, en prévision d’un assaut ukrainien. Jusqu’à 115.000 personnes ont pu quitter cette ville située sur la rive droite du fleuve.

Un barrage visé

Le 6 novembre, une frappe ukrainienne a endommagé un barrage hydroélectrique près de Kherson. Selon le gouverneur régional, Vladimir Saldo, la destruction du site entraînerait une inondation d’ampleur. Le risque de nouvelles frappes sur cette installation stratégique mettrait en danger la vie de milliers d'habitants. Le retrait permet donc de réaliser l'un des buts principaux de l'opération qui est de sauver des vies de civils.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала