Un Algérien reconduit à la tête d’une commission de l’Onu

© Sputnik . Vladimir Astapkovitch / Accéder à la base multimédiaDrapeau de l'Onu (image d’illustration)
Drapeau de l'Onu (image d’illustration) - Sputnik Afrique, 1920, 05.11.2022
S'abonnerTelegram
Le diplomate algérien Larbi Djacta a été réélu président de la Commission onusienne de la fonction publique internationale (ICSC).
L'élection du chef de la Commission de la fonction publique internationale s'est déroulée le 4 novembre au siège des Nations unies à New York, selon Algérie presse service.
Le diplomate algérien, qui occupe le poste du président de la Commission (ICSC) depuis 2019, a été réélu avec 121 voix.
Plusieurs de ses collègues ont réagi sur Twitter.

Fonctionnement de la commission

L’ICSC est composée de quinze membres, nommés par l'Assemblée générale pour un mandat de quatre ans dans le respect de la représentation géographique.
La Commission, qui s’est réunie pour la première fois en 1974, se donne pour objectif de prendre ou proposer des mesures pour unifier la fonction publique internationale, l’Onu abritant quelque 40.000 collaborateurs. Les domaines de l’ICSC sont la fixation de l'indemnité journalière de subsistance, la définition des grilles salariales.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала