Tanzanie-Chine: "L'Afrique de l'Est sait comment répondre aux signes d'attention chinois"

© Sputnik . Dmitri Korobeïnikov / Accéder à la base multimédiaDar es-Salam, Tanzanie
Dar es-Salam, Tanzanie - Sputnik Afrique, 1920, 03.11.2022
S'abonnerTelegram
La Chine et la Tanzanie ont plusieurs projets économiques en perspective, car Pékin sait ménager les pays africains en ayant toute "l'opportunité de les impressionner, de les attirer, de les convaincre", estiment des experts auprès de Sputnik.
Alors que la Présidente de la Tanzanie Samia Suluhu se trouve en Chine en visite officielle, des experts interrogés par Sputnik parlent des perspectives de la coopération entre les deux pays.
La cheffe de l’État tanzanienne est devenue la première dirigeante africaine à visiter la Chine après la reconduite de Xi Jinping dans ses fonctions, souligne Liu Qinghai, directrice de l'Institut d'économie africaine de l'Université normale du Zhejiang.
"Dans une perspective à long terme, la Tanzanie est politiquement et économiquement stable, possède des avantages uniques et un énorme potentiel de développement", dit-elle.
Les échanges commerciaux entre la Chine et la Tanzanie ont augmenté de 20% ces trois dernières années pour atteindre 6,74 milliards de dollars en 2021. Le pays africain accueille 1.098 projets chinois pour une somme de 9,6 milliards de dollars, selon les données de Tanzania Investment Centre (TIC).

L’attractivité chinoise

"La Présidente est tournée vers l'avenir et les Chinois adorent accueillir les dirigeants africains. La Chine a l'opportunité de les impressionner, de les attirer, de les convaincre que la coopération doit être davantage poursuivie, que les échanges doivent être accrus", commente le professeur de la Haute École d’économie (HSE) et spécialiste de l’histoire des pays africains Nikolaï Chtcherbakov.
Il rappelle que le projet du port de Bagamoyo, attribué en 2013 à la Chine, mais qui peine actuellement, reste un "projet d’infrastructures clé" dont Pékin fait la publicité.
"L'Afrique de l'Est sait comment répondre aux signes d'attention chinois, et les partenaires chinois savent comment offrir ces signes d'attention de manière adéquate", développe Nikolaï Chtcherbakov.

De nouvelles opportunités de coopération

La visite de Samia Suluhu en Chine ouvrira de nouvelles opportunités de coopération dans l'économie numérique, poursuit Liu Qinghai: "L'économie numérique est une priorité du gouvernement tanzanien. Les paiements mobiles dans le pays se développent rapidement".
Selon elle, puisque la Tanzanie manque de routes modernes, de voies ferrées et de ports de plaisance, la coopération sino-africaine dans ces domaines a "de larges perspectives".
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала