La Corée du Nord tire trois missiles déclenchant une alerte au Japon

© Sputnik . Ilia Pitalev / Accéder à la base multimédiaKim Jong-un, leader de la Corée du Nord
Kim Jong-un, leader  de la Corée du Nord - Sputnik Afrique, 1920, 03.11.2022
S'abonnerTelegram
La Corée du Nord a lancé le 3 novembre trois nouveaux missiles, déclenchant une alerte dans une île au large de la péninsule coréenne ainsi qu'au Japon.
Selon l'état-major interarmées sud-coréen, trois missiles balistiques, l'un à longue portée et deux à courte portée, ont été lancés le 3 novembre au matin par Pyongyang en direction de la mer du Japon.
Les sirènes d'alerte aérienne ont retenti pour le deuxième jour consécutif dans l'île sud-coréenne d'Ulleungdo, située à 120 km à l'est de la péninsule coréenne, ont rapporté les médias locaux.
Le ministre japonais de la Défense Yasukazu Hamada a précisé que le Japon n'avait pas été survolé par un de ces projectiles, contrairement à ce que les autorités avaient indiqué plus tôt.
"Le missile a été détecté comme ayant le potentiel de survoler l'archipel japonais et une alerte (spéciale) a été émise, mais après avoir vérifié ces informations, nous confirmons que le missile n'a pas traversé l'archipel japonais, mais avait disparu au-dessus de la mer du Japon", a expliqué M. Hamada.
"Nous sommes en train d'analyser la raison" de cette disparition, a-t-il ajouté.
Les chaînes de télévision japonaises ont diffusé jeudi matin des avertissements aux habitants des régions de Niigata, Yamagata et Miyagi, dans le nord du pays, en leur demandant de rester à l'abri, et le service de trains à grande vitesse Shinkansen a été brièvement suspendu.
Le 4 octobre, un missile balistique nord-coréen avait survolé le Japon pour la première fois en cinq ans.
La Corée du Nord avait déjà tiré, le 2 novembre, 23 missiles, dont l'un avait franchi la "Ligne de limite du Nord" (NLL) qui prolonge en mer la frontière terrestre intercoréenne, tout en restant dans les eaux internationales.
Selon l'armée sud-coréenne, il s'agit de la première fois depuis la fin de la guerre de Corée en 1953 qu'un projectile nord-coréen termine sa course aussi près des eaux territoriales du Sud.
L'armée nord-coréenne avait ensuite effectué une centaine de tirs d'artillerie près de la frontière intercoréenne à l'est de la péninsule.
Le Sud a, pour sa part, riposté en lançant trois missiles en mer, près de la zone où avait amerri l'un des projectiles du Nord.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала